>

Hervé Renard : “Vous voulez prendre un selfie avec Messi ?” ; le discours miracle du coach avant l’exploit de l’Arabie saoudite contre l’Argentine (vidéo)

Partager l'article sur :

Le mardi 22 novembre, l’Arabie saoudite a créé l’exploit en s’offrant un premier succès dans cette Coupe du monde 2022, et pas des moindres, face à l’Argentine de Lionel Messi (1-2).

Une performance telle que le roi saoudien Salmane a décrété un jour férié en Arabie saoudite dès le lendemain.

Mais alors, comment les Faucons Verts sont-ils parvenus à s’imposer, alors qu’ils étaient menés 1-0 à la mi-temps ? Visiblement, la mi-temps a remobilisé les troupes comme jamais.

Dans une vidéo de neuf minutes publiée sur les réseaux sociaux le 24 novembre par la sélection saoudienne, on entre notamment dans les coulisses de la mi-temps du point de vue des vainqueurs de la rencontre, aux alentours de 6 min, avec la causerie de leur entraîneur Hervé Renard, bien décidé à faire gagner ses joueurs.

Visiblement remonté face au manque de pressing et au mauvais marquage de Lionel Messi, le sélectionneur français ne mâche pas ses mots, et hausse le ton en anglais, avant qu’un traducteur ne se charge de faire passer le message, en essayer de garder l’intensité du discours d’Hervé Renard.

« Que faisons-nous ici ? C’est ça notre pressing ? Pressing ne veut pas dire jouer haut. Messi, est au milieu du terrain avec le ballon, vous restez devant la défense ! Prenez votre téléphone vous pouvez prendre une photo avec lui si vous voulez ! Avec le ballon vous étiez bien.

Vous avez vu ce que vous avez fait ? Vous ne sentez rien ? Vous ne sentez pas que nous avons la possibilité de revenir ? Allez les gars, c’est la Coupe du monde, donnez tout. Soyez concentrés. Allez ! Bougez-vous », clame-t-il dans le vestiaire.

Dès le retour des vestiaires, les faucons Verts ont commencé par égaliser. Saleh Al-Shehri marque sur le premier tir cadré saoudien (1-1, 48’). Et seulement quelques minutes plus tard, Salem Al-Dawsari contrôle, dribble et frappe pour prendre l’avantage (1-2, 53’). Visiblement, le message est passé.