in

Huawei avertit les États-Unis, le gouvernement chinois va répondre à Donald Trump

Huawei le revendique désormais clairement, son année 2020 sera « la plus difficile à ce jour ». Victime collatérale de la guerre économique entre les États-Unis et la Chine, le second constructeur mondial de smartphones a, malgré un chiffre d’affaires en hausse de 18% sur un an, quelques inquiétudes sur l’année en cours.

En plein coronavirus, Trump savoure les audiences de ses conférences

Privé de Google et peut-être d’autres fournisseurs prochainement, Huawei avertit désormais de la potentielle réponse du gouvernement chinois. Xi Jinping, le président chinois, pourrait bannir certaines marques américaines, ce qui aurait un impact sur tout le marché mondial.

Pour l’instant très discret, le gouvernement chinois pourrait répliquer en 2020. Le président tournant de l’entreprise, Eric Xu, donne pour exemple une éventuelle interdiction d’utiliser de la 5G sur les appareils américains « pour des raisons de cybersécurité ». Cela priverait par exemple Apple du marché chinois.

« Le gouvernement chinois ne se contentera pas de regarder Huawei se faire massacrer sur la planche à découper » déclare Eric Xu, président de Huawei.

La Russie réussit son 1er test et se coupe de l’Internet mondial

Jusqu’à aujourd’hui, Huawei s’était toujours opposé à une réponse du gouvernement chinois. L’entreprise voulait rester sage face aux accusations de Donald Trump en prônant la discussion plutôt que la dispute. Il semble de moins en moins probable que le gouvernement chinois choisisse cette option.



Real ou Barça ? Découvrez la réponse surprenante de l’attaquant sénégalais Sadio Mané

Ghana : un pasteur surpris dans une chambre d’hôtel avec la femme de son fidèle (Vidéo)