>

Hunter Biden impliqué dans un scandale : le président Joe Biden réagit enfin !

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le président américain Joe Biden a défendu son fils Hunter, victime de scandales, et l’a félicité d’avoir surmonté sa dépendance à la drogue et à la prostitution.

Lors d’une interview diffusée dans la soirée du dimanche 18 septembre 2022, dans le cadre de l’émission « 60 minutes » de CBS, le président a déclaré au correspondant Scott Pelley que les relations d’affaires de son fils avec l’étranger n’avaient provoqué aucun conflit lorsque celui-ci était vice-président sous Barack Obama.

Les liens commerciaux de Hunter Biden avec l’étranger ont fait l’objet d’une enquête fédérale sur la fraude fiscale qui s’est intensifiée au début de l’année, mais une commission sénatoriale dirigée par les républicains l’a innocenté.

Interrogé par le correspondant sur le fait de savoir si le travail de Hunter Biden ou son passé de toxicomane pourrait être un handicap pour la campagne de 2024, le président Biden a répondu :

« J’aime mon fils, numéro un. Il a lutté contre un problème d’addiction et il l’a surmonté, il a écrit à ce sujet. Et non, il n’y a pas une seule chose que j’ai observée, du tout, qui pourrait m’affecter ou affecter les États-Unis par rapport à mon fils Hunter ».

Les procureurs examineraient l’opportunité d’engager des poursuites, mais se méfieraient également des directives du ministère de la Justice qui déconseillent de mettre au premier plan des affaires potentiellement chargées politiquement si près d’une élection.

Dans un nouveau développement, les républicains du Sénat ont envoyé, lundi 19 septembre 2022, une lettre au procureur général Merrick Garland lui demandant d’accorder au procureur américain David Weiss, qui supervise l’enquête Hunter, la protection d’avocat spécial.

« Étant donné que l’enquête implique le fils du président, nous pensons qu’il est important d’accorder au procureur Weiss les pouvoirs et les protections d’un conseiller spécial pour lui permettre d’enquêter sur une étendue appropriée de conduite potentiellement criminelle, d’éviter l’apparence d’irrégularité et de fournir des garanties supplémentaires au peuple américain que l’enquête Hunter Biden est libre de toute influence politique », peut-on lire dans la lettre.

2021 © L-FRII MEDIA