Crédit Photo : Afriquefemme

Hygiène : voici comment reconnaître un vrai savon de Marseille

N’importe qui peut fabriquer du savon et l’estampiller «Savon de Marseille» ! Cette appellation n’étant pas juridiquement protégée, sur le marché, il n’est pas rare de tomber sur des contrefaçons. Comment faire la distinction entre l’authentique «Savon de Marseille» et sa copie ? Quelques astuces pour vous aider.

Composition 

Un savon de Marseille traditionnel «ne contient jamais plus de cinq ingrédients», affirme Aissa Bendjaffer, gérant de La Maison du Savon de Marseille à Paris. Principalement ce sont le sodium, l’eau, l’huile d’olive et la soude, détaille-t-il, précisant que, parfois, certains fabricants «ajoutent aussi une substance pour durcir le savon».

«Ceux vendus dans les grandes surfaces en contiennent parfois des dizaines. Ce n’est qu’une base du savon de Marseille», prévient-t-il. Ils ne sont pas fabriqués en Provence, mais à l’étranger, avec de nombreux additifs chimiques. Vrai savon de Marseille = pas de conservateur, de colorant, de graisse animale, et de parfum. «Il est exclusivement produit avec de l’huile végétale, et ce, à 72%», rappelle-t-il. On peut trouver cette mention apposée sur une de leurs faces.

Lieu de fabrication

«Le vrai savon est fabriqué par le Fer à Cheval et Le Sérail», souligne le spécialiste, les deux grandes usines de la cité Phocéenne, fondées respectivement en 1856 et à la fin des années 1940. La Savonnerie du Midi, à Marseille, ainsi que la Savonnerie Marius Fabre, à Salon-de-Provence en sont aussi productrices.

 Logo «savon de Marseille»

Pour un savon original fabriqué en chaudron selon le procédé marseillais, une recette comprenant 5 étapes (l’empâtage, le relargage, la cuisson, le lavage, la liquidation), «le logo ‘Savon de Marseille’ doit également apparaître sur le produit». Il est déposé par l’Union des professionnels du Savon de Marseille. Cette association qui a pour objectif de défendre et promouvoir le savon de Marseille authentique a été créée en septembre 2011, rapporte Cnews

Plus d'articles
Covid-19 : cette grosse erreur de Facebook dans la riposte contre la pandémie