Idia Aisien sur le jeu d’acteur : «Être sexy n’est pas une garantie d’obtenir des rôles»

Escalader des immeubles comme spiderman ou verser des larmes au bon moment dans les films semble être hyper aisé ! Mais ce qu’on oublie, ce sont les mois de travail caché derrière le rendu dont on se délecte. 

Idia Aisien, animatrice de télévision et personnalité des médias sociaux, nous en donne un aperçu des réalités du jeu d’acteur. Celle qui a dû se mettre dans la peau du joli mais effrayant «serpent humain» dans «Nneka the Pretty Serpent» s’est confiée sur on expérience lors d’une interview avec Sunday Scoop, rapporte Afrique Showbiz.

«Devenir ‘Nneka le joli serpent’ était l’une des choses les plus difficiles que j’ai eu à faire dans ma vie. Premièrement, le personnage a beaucoup de douleur, alors j’ai dû puiser dans des tragédies passées que j’avais enfermées. J’ai dû affronter toutes mes émotions de front, ce que je n’ai pas l’habitude de faire. Deuxièmement, jouer le personnage incarnait trois rôles différents – une Nneka très en colère, qui sentait qu’elle avait tout perdu et qui est très garçon manqué dans son sens vestimentaire ; une Nneka possédée, confiante, féroce, forte et sexy ; et Nneka, la «reine mère» puissante, déterminée et désireuse de se venger. Troisièmement, Nneka est Igbo et j’ai dû commencer à apprendre à sonner Igbo et à parler la langue pendant des mois avant le film».

Et de poursuivre : «Même si je n’avais jamais joué auparavant, je crois que jouer consiste à incarner une personne complètement différente. J’ai dû apprendre à danser, nager et me battre. La scène la plus effrayante pour moi était certainement la scène sous-marine. Nous l’avons filmé tard dans la nuit dans un réservoir vraiment profond en Afrique du Sud. L’eau était vraiment froide et sombre, et comme mes chaussures et mon sac à dos flottaient toujours vers le haut, j’ai dû mettre des poids dans mon sac et sur ma cheville. Je ne suis pas non plus la nageuse la plus forte, donc c’était définitivement une aventure pour moi».

Première rencontre avec un serpent

«Je n’ai pas l’habitude des serpents. Ma première rencontre avec un serpent a eu lieu lors de mon tournage pour le film. J’avais extrêmement peur, mais j’avais surmonté beaucoup plus en m’entraînant au cinéma. Je devais juste être courageuse».

Pour être acteur / trice, il faut plus que sexy !

Bien qu’Idia Aisien soit un mannequin sexy, elle n’a pas obtenu ce rôle les doigts dans le nez.

«Être une femme séduisante pourrait aider en général, mais je ne suis pas sûre qu’être sexy compte si un rôle ne l’exige pas. Malgré ce que quiconque dit, je ne pense pas non plus qu’obtenir un rôle puisse être autre chose que la grâce de Dieu.

Il y a des millions de femmes attirantes et sexy au Nigeria. Il est difficile de s’introduire dans une industrie, car même si on est embauché pour un emploi, il faut faire ses preuves. Je devais définitivement faire mes preuves en étant concentrée, forte et capable de travailler.

Peu importe l’heure ou le défi, je me suis présentée et j’étais prête. Certaines personnes pensent que j’ai eu la tâche facile à cause de mes origines, mais je suis fière de qui je suis. Je sais combien mes parents ont dû travailler dur. Je ne peux que prier pour que je travaille assez dur pour que quelqu’un assume la même chose de mes enfants».

Similaires