Il est possible de communiquer pendant les rêves, selon des scientifiques

Selon une recherche réalisée en collaboration par des chercheurs de l’Inserm, de l’AP-HP, de Sorbonne Université et du CNRS avec plusieurs groupes américains, allemands et néerlandais, rapporte le portail Futura, notre cerveau ne se coupe pas du monde extérieur lorsqu’on dort. Au contraire, comme le démontre l’étude publiée dans Current Biology, la communication à double sens pendant un rêve est bien possible, et les scientifiques l’ont prouvé avec des «rêveurs lucides».

Ces individus, conscients de rêver lorsqu’ils sont endormis et qui parfois sont capables d’influer sur le scénario de leur rêve, pouvaient communiquer les actions qu’ils réalisaient pendant leur sommeil. Comment ? Grâce à un code oculaire préalablement appris, la communication étant pourtant à sens unique, seul le rêveur «parlait» par des signaux.

La communication possible dans l’autre sens

Comment les chercheurs sont-ils parvenus à prouver cela ? Grâce à un rêveur lucide très expérimenté qui endormi, était à même de répondre à certaines stimulations comme des questions ouvertes posées à voix haute, des stimuli tactiles ou des tâches de discrimination sémantiques.

D’après Sputnik, la personne contractait les muscles de son visage pour donner sa réponse. Par exemple, le sourire signifiait un «oui» et fronçait les sourcils pour dire «non». Elle a par la suite fait savoir que la voix de l’expérimentatrice paraissait comme «divine» dans le rêve qu’elle faisait.

«Nous avions donc une première preuve de concept qu’un dialogue avec un rêveur est possible», déclare dans un communiqué de presse Delphine Oudiette, chercheuse Inserm à l’Institut du cerveau, précisant que ces conclusions ouvrent «de nouvelles pistes fascinantes» pour l’étude du rêve.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
RDC : Félix Tshisekedi annonce la fin de la coalition avec Joseph Kabila (discours intégral)