Il lègue 1 million d’euros à un village dans lequel il n’a jamais vécu : la raison

Un acte généreux posé par un homme épris d’amour pour sa tendre femme.

Marcel Montillet n’a jamais habité à Vaiges, en Mayenne. Pourtant à sa mort, en mai dernier, son testament a révélé qu’il léguait près d’un million d’euros à ce petit village. Cette généreuse donation, dont la première partie sera versée début 2021, est en fait un hommage à la mémoire de sa femme qui avait été accueillie à Vaiges pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le maire de la commune, Régis Lefeuvre, raconte à Europe 1 que le vieil homme s’était présenté à lui cinq ans auparavant pour lui faire part de son intention. « J’étais très surpris parce que ce n’était pas un habitant de Vaiges. Par contre, sa femme a été réfugiée pendant la guerre à l’hôtel du Pigeon blanc, un hôtel familial au milieu du village », explique-t-il.

L’épouse de Marcel Montillet repose d’ailleurs au cimetière de Vaiges. Le généreux donateur, habitant Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), venait régulièrement s’y recueillir. C’est en l’honneur de ces souvenirs et par reconnaissance que le vieil homme, décédé à l’âge de 91 ans, a décidé de léguer 500.000 euros ainsi que la moitié de sa maison à cette commune de 1.200 habitants.

Le montant total avoisine le million d’euros et Régis Lefeuvre compte s’en servir pour « faire évoluer le village ». Cela commencera par la rénovation et la restructuration du « jardin public attenant au cimetière » où repose justement Marcel Montillet et son épouse. Par la suite, le maire souhaite développer des « structures pour les jeunes ou les moins jeunes, un préau pour les boulistes » et « des choses en rapport avec le sport aussi ».

Avec CNEWS

Plus d'articles
Fally Ipupa métamorphosé : cette ancienne vidéo de la star fait jaser