>

“Il m’attrapait les fesses, les jambes…”, la 7e plaignante livre un témoignage effroyable au procès de Benjamin Mendy

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Trois heures d’entretien ont été diffusées mercredi 7 septembre 2022 au tribunal de Chester (Royaume-Uni) où comparaît Benjamin Mendy, accusé de viols. Cette fois-ci, c’est le témoignage de la septième plaignante. Elle s’est souvenue de cette soirée d’été 2021 où elle assure avoir été violée par le joueur de football. Si elle reconnaît qu’elle avait bu beaucoup d’alcool ce soir-là, elle se souvient de la manière avec laquelle l’ancien international français l’a tenait, comme le rapporte Le Parisien.

“Nous avions un rapport sexuel, j’essayais de me déplacer et il me disait : ‘Ne bouge pas…’ Il me tenait les deux mains… Je me souviens m’être sentie mal à l’aise, je voulais me lever… Je ne sais pas ce qu’il s’est passé ensuite”, a-t-elle déclaré alors qu’elle ne pense pas avoir dit quelque chose.

Dans la même déposition, elle accuse également Louis Saha Matturie d’avoir abusé d’elle. Lors d’une nouvelle soirée, alors que ses amies étaient parties, elle avait voulu faire pareil mais il lui aurait demandé de rester. “Il était allongé sur moi, il m’attrapait les fesses, les jambes et tout le reste”, a-t-elle encore déclaré. “Je n’ai pas vraiment dit quoi que ce soit… Je crois que j’avais un peu peur de dire : Tu peux arrêter !”

C’est après avoir lu un message d’une de ses amis sur Snapchat qu’elle se décide à porter plainte. Elle aurait également annoncé à Louis Saha Matturie qu’elle ne participerait plus à ses soirées. “Nous ne nous sentons plus en sécurité et nous n’allons plus nous mettre dans cette position, en étant près de toi, de Ben ou de tes amis”, lui aurait-elle dit. Le contre-interrogatoire de la septième plaignante devrait débuter ce jeudi 8 septembre 2022. Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie sont présumés innocents des faits qui leur sont reprochés.