>

Il ne paie pas le loyer, le propriétaire enlève les fenêtres

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

Que faire avec des locataires qui ne veulent pas payer le loyer ? Expulsion du logement, kidnapping… au fil du temps les propriétaires ont mis en place des astuces très variées pour arriver à leurs fins.

Selon Le Républicain Lorrain, Guillaume qui loue une habitation située Faubourg Sainte-Croix à Forbach, en Moselle (57), à une association qui propose des solutions de logement aux personnes fragiles, a pris une décision drastique : placer des panneaux en bois à la place des fenêtres qu’il a retirées.

Depuis que la location a commencé, le 1er décembre 2021, l’association n’a payé aucun loyer alors qu’in n’avait été convenu avec elle que d’un mois gratuit puis d’un loyer mensuel de 950 €.

« Je n’ai pas reçu un centime depuis huit mois. J’ai contacté tous les services, y compris ceux de l’État qui subventionne l’association, mais rien n’y fait. Mes commandements de payer sont tous contestés. Du coup, la procédure d’expulsion est sans cesse repoussée », se lamente le propriétaire auprès du Républicain Lorrain.

L’argument de l’association pour expliquer ce non-paiement de loyer est simple : au siège de l’association en Moselle, à Metz, le non-paiement des loyers est totalement assumé. Une convention aurait été signée dans laquelle le propriétaire se serait engagé à entreprendre divers travaux comme le remplacement des fenêtres avant le 23 novembre 2021, la pose d’une rambarde de sécurité… pour pouvoir héberger des personnes fragiles. Les travaux n’ayant pas encore été réalisés, l’association estime qu’elle n’a pas à payer le loyer. «Nous ne sommes pas de mauvais payeurs mais des travaux nécessaires doivent être faits. Nous sommes dans notre droit. Une procédure est en cours, les tribunaux trancheront», déclare la directrice générale adjointe de l’association.

Propos démentis par le propriétaire qui assure avoir fait refaire le toit et le chauffage. Bien qu’ayant retiré les fenêtres, il attendrait d’en recevoir de nouvelles. Une seule personne est actuellement hébergée dans la maison et sa fenêtre serait la seule à ne pas avoir été retirée. « Je ne pensais pas qu’une association dans le domaine social adopterait une telle attitude », s’étonne-t-il.

Avec PureBreak

2021 © L-FRII MEDIA