« Il vit avec ses souvenirs, ses morts » : les tristes confidences de Nathalie Baye sur Alain Delon

50 ans de carrière, plus de 90 films, 4 César (2 de la meilleure actrice dans un second rôle, 2 de la meilleure actrice tout court) : c’est le palmarès de Nathalie Baye. Palmarès des plus impressionnants. On pourrait aussi noter qu’elle a tourné avec les plus grands réalisateurs, français et étrangers, de François Truffaut à Jean-Luc Godard, en passant par Nicole Garcia, Tonie Marshall, Xavier Beauvois, Steven Spielberg ou encore Xavier Dolan. Elle a également croisé les plus grands acteurs, notamment Alain Delon.

Nathalie Baye et Alain Delon se sont rencontrés sur le tournage de Notre Histoire (1984), de Bertrand Blier. En apparence, tout les opposait. À l’image de cette anecdote, dévoilée par Le Journal du Dimanche, dans l’édition du 24 juillet : Nathalie Baye a profité d’une pause entre deux prises pour aller au supermarché pour acheter des poêles pour faire des crêpes. « Une actrice ne peut pas aller faire des courses au supermarché », lui aurait alors lancé Alain Delon. Et pourtant, ils sont devenus proches.

Alain Delon a même été invité dans la Creuse où habitaient Nathalie Baye et Johnny Hallyday, en couple de 1982 à 1985. « Alain Delon et Johnny Hallyday se connaissaient, car ils avaient eu des femmes en commun dans le passé. Nous avions déjeuné tous les trois dans notre maison en dehors de Paris », a-t-elle raconté dans la quatrième partie de sa série d’été consacrée à sa vie dans le Journal du Dimanche. Et de continuer la liste des points communs entre le rocker et l’acteur : « Ils valent mieux que leur image et ils ont des blessures d’enfance. »

« Alain Delon est beaucoup plus sombre que Johnny Hallyday », a cependant ajouté Nathalie Baye, continuant : « Il est le personnage de La Chambre verte, de François Truffaut. Il vit avec ses souvenirs, ses morts, dans la fidélité aux siens », rapporte Public Dans le film, François Truffaut himself jouait un veuf, vivant seul avec une gouvernante et un enfant sourd muet, au milieu des souvenirs de son épouse décédée, s’occupant de la rédaction de la rubrique nécrologique d’un journal.

Similaires