“Ils sont même allés à la morgue…”, ça tire à balles réelles entre les familles de Skelly

Si le décès brutal de Skelly survenu le 25 Août dernier à Bouaké dans sa 42e année choque encore, la grosse polémique qui se crée autour de l’enfant prodige du village de Konankan’kro, est encore plus étonnante.

D’après Viberadio, les deux familles maternelle et paternelle du défunt chanteur, ne seraient pas en odeur de sainteté actuellement à Bouaké.

Cause de cette divergence de langage alors que le programme des obsèques de feu l’Oiseau de Dieu est attendu ?

Dans une interview avec le média, son demi-frère, l’artiste Eddie, s’est confié sur cette guéguerre familiale.

«Le problème, c’est la famille paternelle de mon frère Skelly. Voyez-vous, la famille Tarègue, du côté des parents paternels de Francis (Skelly), eux ils veulent prendre aujourd’hui les devant des choses dans ces funérailles, alors que par le passé, on ne les voyait jamais. Ils n’ont pas été là du vivant de Skelly, pourquoi attendre sa mort pour se signaler, et chercher à être en première ligne des funérailles», dénonce le demi frère de feu Skelly.

«Ils sont même allés chercher les papiers du défunt à la morgue de Bouaké, alors que Skelly  a une famille à Konankan’kro, qui est bien sa famille maternelle, celle là même qui s’est toujours occupée de Francis (Skelly) jusqu’à son décès. La famille maternelle se sent offusquée, insultée et n’est pas du tout contente», a critiqué Eddie Le Rossignol.

Similaires