Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

>

Inauguration du biodigesteur de Gbossimé

Facebook
Twitter
WhatsApp

Inauguration du biodigesteur de GbossiméInauguration ce vendredi 11 mars d’un dispositif de biodigesteur pour petits ruminants et porcs au marché Gbossimé à Lomé.

Deuxième du genre à Lomé après celui d’Agoè-Nyivé, ce biodigesteur vient contribuer à la valorisation  des déchets issus des activités d’abattages tout en protégeant l’environnement, et trouver de nouvelles approches de traitement des produits carnés pour la sécurisation des aliments.

Pour le Professeur Gado Tchangbédji, Doyen de la Faculté des sciences de l’Université de Lomé, et Directeur du Laboratoire GTVD (Gestion, Traitement et Valorisation des Déchets), ‘Le digesta qui sera recueilli à l’issue de la biodégradation va servir à amender les sols comme engrais verts pour une promotion de l’agriculture biologique (…) Tous ces scenarii résument ce que les chimistes connaissent à travers le célèbre dicton de Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »’

Ce dispositif qui transforme les déchets en biogaz vient à point nommé pour l’atteinte des objectifs de la sécurité alimentaire, a laissé entendre Dr Bali Hélène Nèmè, Directrice générale de l’Office national des abattoirs et frigorifiques (Onaf).

‘Nous aimons tous les Akpama, mais ils sont souvent traités avec des substances qui ne sont pas appropriées. Quand ce n’est pas le bois ou le charbon de bois qui pose des problèmes de déforestations, c’est spécifiquement les pneus et huile de vidanges qui sont utilisés pour brûler.’

Des substances hautement toxiques et cancérigènes, a-t-elle poursuivi, et qui seront désormais remplacées par le biogaz qui sera issu de ces déchets.

Ce biodigesta qui est le fruit de la collaboration entre le Ministère de l’Agriculture, l’Université de Lomé et le laboratoire GTVD, s’inscrit dans la volonté politique de participer à l’atteinte des Objectifs de développement durable.