Incroyable : Une Ghanéenne possédant 2 utérus, 2 cols de l’utérus et 2 vagins, explique comment… (photo)

Avoir deux utérus, deux cols de l’utérus et deux vagins, est ce possible? Et bien, il se trouve qu’une femme ghanéenne, se trouvant dans le cas, rompt le silence et explique sa situation.

Elle s’appelle Elizabeth Amoaa et veut exhorter les femmes à ne pas souffrir en silence.

« Je m’appelle Elizabeth Amoaa, la femme qui a deux utérus, deux cols de l’utérus et deux canaux vaginaux », déclare la femme de 38 ans à Favour Nunoo.

Son ton est presque provocateur alors qu’elle explique comment elle a lutté contre une maladie inhabituelle. Ce n’est qu’à l’âge de 32 ans que les médecins ont compris ce qui n’allait pas chez elle.

Aujourd’hui installée au Royaume-Uni, Mme Amoaa raconte qu’elle a passé des années à souffrir de douleurs gastriques invalidantes qui l’empêchaient souvent de travailler, avant qu’on ne lui diagnostique un utérus didelphe, parfois appelé double utérus, une anomalie congénitale rare.

Elle est même tombée enceinte et a donné naissance prématurément à une fille en 2010 sans avoir été diagnostiquée. Elle avait encore des règles pendant sa grossesse car le fœtus se développait dans son utérus droit, plus sain.

« Je peux être enceinte dans mon utérus droit et avoir mes règles dans mon utérus gauche. C’est pourquoi, lorsque j’étais enceinte de ma fille, je voyais du sang », a-t-elle expliqué.

Après de multiples opérations chirurgicales, des scanners et des médicaments, elle a finalement compris ce qui se passait avec son corps en 2015.

Mme Amoaa veut maintenant que le monde entier connaisse son sort, afin que d’autres femmes n’aient pas à souffrir.

Elle a dû faire face à des réactions négatives lorsqu’elle a parlé pour la première fois de son état sur une station de radio ghanéenne, mais elle est déterminée à éduquer et sensibiliser les gens.

Elle a créé une association caritative appelée Speciallady Awareness et a écrit un livre, publié en novembre dernier, sur son expérience.

« Mon conseil aux femmes qui sont confrontées à mon type de maladie est le suivant : ne vous taisez pas, ne souffrez pas en silence, cherchez un diagnostic précoce et un traitement approprié et n’oubliez pas que vous êtes spéciale », a-t-elle déclaré à la BBC.

Crédit Photo : BuzzAfrik

Similaires