Inde : un juge propose à un violeur présumé d’épouser sa victime, tollé dans le pays

Plus de 5 mille personnes exigent la démission du président de la Cour suprême de l’Inde pour avoir proposé, au cours d’une audience, à un violeur présumé d’épouser sa victime mineure pour éviter la prison, ont expliqué des militantes des droits des femmes ce mercredi.

Le juge Sharad Arvind Bobde examinait le lundi une requête de mise en liberté sous caution d’un technicien du gouvernement accusé d’avoir violé une écolière lorsqu’il a déclaré au suspect : « Si vous voulez l’épouser, nous pouvons vous y aider. Sinon, vous perdez votre emploi et allez en prison».

Cette proposition a aussitôt suscité une levée de boucliers parmi les défenseurs des droits des femmes qui ont rédigé une lettre ouverte appelant à la démission du juge Bobde, signée par plus de 5.200 personnes.

« En suggérant que ce violeur épouse la victime-survivante, vous, le juge en chef de l’Inde, avez cherché à la condamner à une vie de viol en la livrant au bourreau qui l’a conduite à essayer de mettre fin à ses jours », peut-on lire dans la lettre ouverte adressée au juge Bobde.

Avec 20MIN

Plus d'articles
Gabon : traversée du désert de Brice Laccruche Alihanga, ex-directeur de cabinet d’Ali Bongo