Indices de perception de la corruption : Voici la place qu’occupe le Togo

Transparency International a publié mardi son traditionnel classement mondial qui évalue chaque année la perception de la corruption dans 180 pays de la planète.

Après deux années de stagnation, le Togo renoue avec le positif en gagnant six places.

Le pays, crédité d’un score de 30 sur 100 (+1 par rapport à 2019 et 2020), se classe 128ème mondial contre 134ème il y a un an. Sur le continent où la moyenne de la partie subsaharienne n’a connu “aucune amélioration significative”, il est logé à la 30ème place.

La tendance est pratiquement la même au niveau mondial, où la moyenne est restée inchangée (43/100) pour la dixième année consécutive, traduisant des “niveaux de corruption au point mort”, selon l’ONG allemande. D’ailleurs, observe-t-elle, “deux tiers des pays obtiennent un score inférieur à 50”.

Au tableau, les nations modèles restent le Danemark, la Finlande et la Nouvelle-Zélande, qui se partagent tous les trois la première place avec un score de 88.

Si ses efforts peinent à se refléter dans les classements internationaux, le Togo poursuit néanmoins ses actions pour lutter efficacement et plus durement contre la corruption : mise en place d’institutions (Haplucia) et de dispositifs, numéros verts gratuits (8277 / 1014), sensibilisation, ou encore Tolérance Zéro.

La dernière action en date est l’effectivité de la procédure de déclaration des biens et avoirs des hautes personnalités et hauts fonctionnaires, qui doit permettre de prévenir l’enrichissement illicite et lutter contre la corruption sous toutes ses formes.

Avec Republiquetogolaise

Similaires