Informer sans transformer, ni déformer

Informer sans transformer, ni déformer
le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique, Guy Madjé Lorenzo

Le ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique a ouvert ce lundi 13 février en collaboration avec l’UNESCO un atelier de formation à l’endroit des professionnels des médias publics et privés sur le thème : « l’importance de la liberté de presse et ses garde-fous ».

La liberté de presse reconnue et garantie par la constitution togolaise en son article 26 ne doit pas être utilisée à l’excès. Cette formation aidera donc ces professionnels à mieux connaitre les étendues et les limites légales de cette liberté « afin de donner des informations justes et crédibles », a indiqué le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique, Guy Madjé Lorenzo .

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Octave Nicoué Broohm, Président de la Commission nationale pour l’UNESCO renchérit en disant qu’ils se doivent « d’informer sans transformer, ni déformer ».

Pour leur permettre donc d’approfondir le sujet, des enseignements théoriques et pratiques dispensés par d’éminents formateurs sont prévus. Ils porteront sur des sous-thèmes relatifs à la liberté de la presse dans le monde, la déontologie de la presse, la jurisprudence de la cour africaine des droits de l’Homme en matière de liberté de presse, les principes d’accès aux sources d’informations et les mécanismes de régulation et d’auto régulation de la presse.

Plus d'articles
Bénin / Présidentielle 2021 : Patrice Talon va briguer un 2e mandat