L’ancien Président nigérian, Olusegun Obasanjo, a écrit hier lundi une nouvelle lettre ouverte au Président Muhammadu Buhari. La lettre de 4 pages est publiée par Kehinde Akinyemi, le chargé de communication de l’ancien Président, écrit ce mardi koaci.com

Dans son courrier, Obasanjo a exprimé son inquiétude face aux meurtres incessants perpétrés dans le pays et a appelé à la prise de mesures urgentes pour relever les défis du Nigéria.



D’entrée de jeu et dans les premières lignes de sa lettre, l’expéditeur a écrit que « Je suis contraint de vous écrire cette lettre ouverte. J’ai décidé d’en faire une lettre ouverte parce que la question est très lourde et doit être extrêmement inquiétante pour tous les nigérians concernés ».

Sur le motif de son courrier, Obasanjo a expliqué que « La préoccupation que j’aborde ici est très grave, c’est une question de la vie et de la mort pour nous tous et pour notre cher pays, le Nigeria. Ce problème ne peut plus être ignoré… La question touche à la base de notre existence en tant que Nigérians et dégrade rapidement les racines de notre communauté nigériane ».

Lire aussi: France : démission du ministre François de Rugy après les révélations de Mediapart

Selon l’ancien Président, le pays est au bord d’un précipice et toutes les mains doivent être jointes pour éviter qu’il ne s’effondre. Par conséquent, Obasanjo a appelé à des actions urgentes pour relever les défis du Nigéria et a suggéré des conseils pouvant aider à les surmonter.

L’ancien président a par ailleurs révélé qu’il s’inquiète de l’état d’insécurité dans le pays, après avoir combattu dans la guerre civile nigériane et qu’il a un fils qui combat Boko Haram en ce moment.

Après la publication de cette nouvelle lettre qui fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux, il est à relever que pendant que certains nigérians félicitent l’ancien Président d’avoir pris la parole, d’autres le critiquent pour son acharnement contre Buhari.

La présidence, pour sa part, n’a pour heure donné aucune suite à la lettre de l’ancien Président Olusegun Obasanjo qui a prié le locataire du palais Aso Rock à Abuja de se montrer à la hauteur de la situation et de mettre fin au problème l’insécurité qui entraîne la perte de vies humaines dans le pays.