Insolite : elle loue ses chèvres pour des réunions zoom et fait un carton dans le monde entier

Ce qui n’était qu’une simple blague est vite devenu un super business. Dot McCarthy a su tirer parti du confinement et de ses chèvres pour amasser une jolie fortune.

Cette fermière de la région anglaise du Lancashire à qui on demandait comment elle comptait s’en sortir financièrement, alors qu’elle ne peut plus louer sa ferme pour des mariages ou y organiser des visites éducatives, ce qui lui permettait habituellement de boucler son budget, a décidé de proposer «le meilleur service de tous les temps» avril dernier : louer ses chèvres à des particuliers désireux de les faire participer à leurs réunions Zoom.

En mettant son annonce en ligne, Dot McCarthy, 32 ans, qui avait repris la ferme de ses parents il y a cinq ans voulait juste faire rire ses amis. Mais dès le lendemain, près de 200 personnes s’y intéressaient. Elle a décidé de se lancer et ce fut un vrai succès. Sa nouvelle activité lui a déjà rapporté près de 60.000 euros, a-t-elle confié à la BBC, précisant que c’est bien plus que de vendre du fumier, ce qu’elle aurait fait sinon pour faire entrer de l’argent.

Elle loue une chèvre, qui rejoindra ensuite (à distance et via la vidéo, cela va de soi) la réunion Zoom, aidée par les employés de la ferme, à environ 5 euros. Qu’une simple blague se soit transformée en succès retentissant constitue «le choc de sa vie». Ses chèvres ne servent pas qu’en Angleterre. Des réunions Zoom organisées en Chine, aux Etats-Unis, en Russie et même en Australie, elles y ont déjà participé, rapporte Cnews.

Tous les dimanches matins, une famille loue même une des chèvres. «Ils l’appellent Marg et elle fait partie de la famille maintenant», explique Dot McCarthy qui a pu conserver tous ses employés à plein temps, et a même investi dans la conversion de sa ferme aux énergies renouvelables grâce à sa nouvelle activité.

Plus d'articles
Les lauréats du concours Agrihack Talent Togo sont connus