Crédit photo : siecledigital

Instagram explique comment fonctionne le feed sur son application

C’est une question que vous vous êtes déjà sûrement posée en tant qu’utilisateur d’Instagram : qu’est-ce qui fait que j’ai un certain type de contenus qui s’affiche sur mon feed ? Cela peut être lié à des artistes, de la cuisine ou du sport. Les suggestions proposées par le réseau social approchent toujours de vos centres d’intérêt, mais qu’est-ce qui fait qu’une vidéo ou une photo est choisie plutôt qu’une autre ?

Le mardi 8 juin, Adam Mosseri, le patron d’Instagram, a tenu à s’expliquer sur le fonctionnement du réseau social. Dans un article publié sur le blog d’Instagram et intitulé “Mettre davantage de lumière sur le fonctionnement d’Instagram”, l’ancien cadre de Facebook met en avant quatre critères essentiels qui déterminent ce que vous pouvez voir sur votre fil d’actualité. L’idée est d’apporter davantage de transparence sur la façon dont travaille Instagram.

L’historique des interactions avec une personne, la fréquence des commentaires que vous faites sur ses publications notamment, jouent un rôle important. La popularité du post qui est mis en avant sur le fil d’actualité, son nombre de likes par exemple, sont aussi pris en compte. Instagram observe également l’intérêt que vous portez pour la personne qui publie un message. Enfin, le type de contenus que vous avez l’habitude de consulter est analysé par le réseau social. Tout ceci permet d’alimenter votre fil d’actualité.

Instagram a toutefois souhaité préciser qu’il n’y avait pas qu’un type d’algorithme qui était employé pour arriver à ces résultats mais “une variété d’algorithmes, de classificateurs et de processus, chacun avec son propre objectif”. Chaque type de contenus, que ce soient le Feed, les Stories ou les Reels, est traité différemment afin de s’adapter à l’utilisateur.

Face à de nombreuses interrogations sur leurs algorithmes addictifs et la façon dont ils attirent les annonceurs, plusieurs sociétés comme Facebook et Twitter ont annoncé mettre en place des dispositifs luttant contre les addictions aux réseaux sociaux et ce message d’Adam Mosseri s’inscrit dans cette continuité.

Avec GQ.

Plus d'articles
Elon Musk : « Si Johnny Depp veut se battre, faites-le moi savoir »