Interview choc de Meghan Markle : la reine attristée, mais pas en colère

Les révélations de Meghan Markle au cours de son interview choc avec Oprah Winfrey ont fait grand bruit au Royaume-Uni. Face aux récentes accusations de racisme formulées par le duc et la duchesse de Sussex, le palais de Buckingham a réagi dans un communiqué officiel. La reine quant à elle, tendrait une nouvelle fois la main à son petit-fils et son épouse, comme le confie une source interrogée par « The Sun ».

Les relations pourraient s’améliorer entre les membres de la famille royale, en particulier entre la reine et les Sussex. « Elle est attristée, mais elle n’est pas en colère », déclare un proche au journal anglais. Malgré les vagues qui ont secoué son entourage, Elisabeth II prendrait donc du recul sur la situation. « Ils se sont toujours inquiétés pour Harry et la reine se sent très protectrice à son égard », confie cette source.

La reine d’Elisabeth II n’aurait jamais laissé tomber son petit-fils. Bien au contraire. « Ils ont toujours essayé de le soutenir à l’arrivée de Meghan. Ils s’inquiétaient moins pour lui quand Meghan était présente car il semblait si heureux », déclare la source au « Sun ».

Le dernier communiqué d’Elisabeth II sonnait comme un pas vers Meghan Markle et le prince Harry. Cette courte lettre publiée sur le compte Twitter du palais de Buckingham témoignait d’une certaine volonté d’apaisement.

« Harry, Meghan et Archie seront toujours des membres aimés de la famille », déclarait publiquement la souveraine. Cette dernière aurait aussi ordonné le lancement d’une enquête familiale privée sur les éventuels propos racistes tenus par un membre encore inconnu de la famille royale. Alors que le prince Philip vient de sortir de l’hôpital après quatre semaines d’hospitalisation, il semblerait qu’Elisabeth II privilégie l’unité à la division.

Avec Elle.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Joe Biden : son adorable message à sa femme, quelques minutes avant l’investiture