in ,

Intox, fake-news et nouveaux médias au cœur des 5e JPO de la presse togolaise

Illustration

Face à la diversification des sources d’information et la démocratisation de l’accès à Internet et des médias en ligne, réfléchir sur les enjeux de l’information et du travail journalistique devient un enjeu de taille pour la crédibilité de presse togolaise.

Illustration

C’est justement afin de réfléchir sur ces enjeux qu’a été choisi le thème « Journalisme, nouveaux médias et liberté d’expression», pour la 5e édition des Journées porte ouverte (JPO) de la presse togolaise.



Occasion pour le représentant du ministre de la communication Richard Solitoki, de souligner que « (…) dans un contexte particulier où les nouveaux medias ont envahi le monde avec une multitude de sources d’information, une multitude de données consultables à domicile (…) comment s’y retrouver? Comment éviter les manipulations ? Comment faire la distinction entre l’information et l’intox ou les fake news ?

Pendant 3 jours, un accent particulier est mis sur la nécessité, de chercher, vérifier, trier et de mettre en situation l’information afin de la rendre effectivement utile aux consommateurs.

Et pour une première, cette édition, lancée ce mercredi 28 novembre 2018, se déroule dans la région centrale, plus précisément dans la ville de Sokodé. Un défi qu’a su relever le nouveau président du Conseil national des patrons de presse, Tchagnao Arimiyao.

Expositions, ateliers, panels et débats ainsi qu’une course Eco-jogging et un match de football  entre journalistes et transporteurs meublent les activités. Les activités qui se déroulent à l’Hôtel Centrale de la ville de Sokodé prendront fin ce vendredi 30 novembre.



Ad Carte Fidelyo

UEMOA : les douaniers s’activent pour faciliter la libre circulation des biens

L’Université de Lomé dispose désormais d’une bibliothèque numérique