Introduire nos langues maternelles dans notre système éducatif

introduire-nos-langues-maternelles-dans-notre-systeme-educatifL’apprentissage dans nos langues maternelles peut-il permettre de réduire les échecs scolaires ? On ne le saura que lorsqu’on l’aura essayé.

Voilà pourquoi l’Initiative Écoles et langues nationales en Afrique (ELAN-Afrique) organise depuis ce lundi 24 octobre à l’endroit des acteurs de l’éducation de douze pays d’Afrique francophone, un atelier pour l’élaboration d’un lexique bilingue (langue française-langue africaine) spécialisé pour l’enseignement des mathématiques, de la lecture et de l’écriture en Ewe, en Kabye, en Dioula et en Malagassi.

Après élaboration, cet outil sera expérimenté dans une dizaine d’écoles chez les élèves du Cours préparatoire-première année (CP1) .Une évaluation sera faite au bout de trois années pour voir si les résultats sont probants.

Les enfants comprennent plus aisément leurs langues maternelles que le Français. « Souvent dans les classes, les enfants répètent sans savoir ce qu’ils disent. Cette approche leur permet d’apprendre tout en sachant ce qu’ils font. Le maître peut donc leur expliquer à fond ce qu’ils sont en train de faire », a estimé Daré Lardja, Coordonnateur du programme éducation pour tous au Togo.