Alors qu’ils avaient été signalés en décembre 2019 en Somalie, les criquets font une nouvelle apparition mais cette fois-ci dans toute l’Afrique de l’est. L’ONU au travers d’un porte-parole de son agence pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) appelle à l’aide pour ‘‘éviter toute menace en matière de sécurité alimentaire, fournir des moyens de subsistance et contrer la malnutrition”.


 

Des criquets déroutent un avion d’Ethiopian Airlines

Il s’agit ici des criquets qui peuvent parcourir jusqu’à 150 kilomètres en une journée. Déjà l’Ethiopie, le Kenya et la Somalie sont tous aux prises avec des essaims “sans précédent” et “dévastateurs” d’insectes ravageurs, a déclaré la FAO. L’Ouganda et le Sud –soudan sont également menacés par cette invasion.

Cette zone de l’Afrique avec la forte intensité de pluies qu’elle a connu est un terrain idéal pour la prolifération de ces insectes. La FAO recommande d’ores et déjà des pistes de solutions. La plus efficace serait la lutte aérienne”, c’est-à-dire la pulvérisation d’insecticide à partir d’un avion. Parce que “La vitesse de propagation des ravageurs et l’ampleur des infestations sont si élevées qu’elles ont poussé les capacités des autorités locales et nationales à leurs limites”, a déclaré la FAO. ‘‘

 

La Zambie autorise la culture et la transformation du cannabis

Plusieurs agriculteurs ont déjà perdu la totalité de leurs récoltes. D’autres encore peuvent les perdre avec des criquets qui ont été capable de faire dévier un avion de sa trajectoire le mois dernier.