Invasion russe :  »Nous n’avons rien perdu et nous ne perdrons rien »; précise Vladimir Poutine

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

Le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré que son pays est sorti gagnant et non perdant du conflit en Ukraine, parce que cela lui a permi de s’engager sur une nouvelle voie souveraine qui rétablira son statut mondial.

Vladimir Poutine a déclaré cela dans son discours lors de la session plénière du Forum économique oriental (EEF) 2022 à Vladivostok, en Russie, le mercredi 7 septembre 2022.

Selon le président russe, le conflit en Ukraine, qu’il appelle une « opération militaire spéciale », est un tournant dans l’histoire lorsque la Russie a finalement rejeté les humiliations qui ont accompagné la chute de l’Union soviétique en 1991.

Dans une tentative de souligner l’inclinaison de la Russie vers l’Asie, Vladimir Poutine, s’adressant au Forum économique de l’est, dans la ville russe du Pacifique de Vladivostok, a déclaré que l’Occident était en train d’échouer alors que l’Asie était l’avenir.

La Russie a envoyé des dizaines de milliers de soldats en Ukraine le 24 février dans le cadre de ce qu’elle a appelé une opération spéciale visant à dégrader les capacités militaires de son voisin du sud et à extirper les personnes qu’elle a qualifiées de dangereuses nationalistes.

Les forces ukrainiennes ont montré une résistance farouche, et ces derniers jours, elles ont repris certains villages de Kherson occupés par la Russie.

Lorsqu’un modérateur lui a demandé si la Russie a subi des pertes durant le conflit, Vladimir Poutine a déclaré qu’elle avait plutôt gagné et qu’elle en sortirait plus forte et meilleure.

« Nous n’avons rien perdu et ne perdrons rien », a déclaré Poutine, chef suprême de la Russie depuis 1999.

« Tout ce qui est inutile, nuisible et tout ce qui nous empêche d’avancer sera rejeté. En termes de ce que nous avons gagné, je peux dire que le principal gain a été le renforcement de notre souveraineté, et c’est le résultat inévitable de ce qui se passe maintenant. Cela renforcera finalement notre pays de l’intérieur. » », a-t-il ajouté.

Il a cependant reconnu que le conflit avait déclenché « une certaine polarisation » à la fois dans le monde et en Russie.

L’évaluation de Vladimir Poutine des gains russes n’a pas tenu compte de l’énorme accumulation de forces de l’OTAN en Europe de l’Est et de l’admission prévue de la Suède et de la Finlande en tant que membres. Empêcher l’expansion de l’OTAN était l’un des objectifs déclarés de son intervention en Ukraine.

Il a également écarté l’impact des sanctions qui ont affamé l’industrie russe de composants clés comme les micropuces, coupé les Russes des systèmes de paiement internationaux et conduit au départ de Russie de milliers d’entreprises occidentales comme McDonalds, Starbucks et Google.

L’économie se contracterait « d’environ 2% ou un peu plus » cette année et le budget serait excédentaire, a-t-il déclaré.

Vladimir Poutine, qui aura 70 ans en octobre, a déclaré que l’Occident a échoué, parce qu’une tentative futile et agressive d’isoler la Russie avec des sanctions a détruit l’économie mondiale.

Les États-Unis et leurs alliés ont imposé les sanctions les plus sévères de l’histoire moderne à la Russie pour ses actions en Ukraine. Et selon le président russe, ces sanctions sont une déclaration de guerre économique.

« Je parle de la fièvre des sanctions de l’Occident, avec sa tentative effrontée et agressive d’imposer des modèles de comportement à d’autres pays, de les priver de leur souveraineté et de les subordonner à leur volonté », a affirmé Vladimir Poutine.

« Dans une tentative de résister au cours de l’histoire, les pays occidentaux sapent les principaux piliers du système économique mondial construit au fil des siècles », a-t-il déclaré, ajoutant que la confiance dans le dollar, l’euro et la livre sterling était en baisse.

2021 © L-FRII MEDIA