Irak : le général Qassem Soleimani est tué sur ordre de Trump

Le général Qassem Soleimani est décédé ! Il est mort dans la riposte de Washigton suite à l’attaque de l’ambassade américaine à Bagdad par des combattants et des partisans pro-Iran.

Nigeria : Buhari apporte son soutien à l’ex-président Goodluck Jonathan après l’attaque armée de sa maison

Le Pentagone a confirmé la mort du général. «Sur ordre du président, l’armée américaine a pris des mesures défensives décisives pour protéger le personnel américain à l’étranger en tuant Qassem Soleimani», a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué.

Elida Almeida à Lomé le 8 avril

Pour Washington, le général Soleimani était le chef des opérations extérieures des Gardiens de la révolution, une organisation considérée comme terroriste par Washington depuis avril dernier.

«Il avait orchestré les attaques contre les bases de la coalition en Irak ces derniers mois – y compris l’attaque du 27 décembre – culminant avec la mort et les blessures d’autres Américains et du personnel irakien», ainsi que l’attaque de cette semaine contre l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad, souligne le Pentagone.

Irak : plusieurs paramilitaires tués par un kamikaze ce jeudi

Pour Téhéran, la mort de Qassem Soleimani était une “escalade extrêmement dangereuse et imprudente”. On annonce une réunion extraordinaire du conseil suprême de sécurité nationale iranien.