in

Ivre, il entre dans l’enclos d’une ourse pour la combattre à mains nues

En état d’ébriété, un homme s’est introduit dans l’enclos d’une ourse pour la combattre à mains nues. Cet incident s’est produit dans un zoo de Varsovie en Pologne qui venait juste d’ouvrir après le confinement. 

Médaille pour les soignants : « si vous n’en voulez pas, vous ne la prenez pas ! » dixit Macron (vidéo)

Sur des images de la scène, on peut voir un Polonais de 23 ans, visiblement ivre, se trouvant illégalement dans l’enclos d’une ourse.

Heureusement pour lui, les pompiers sont intervenus à temps et il a été transporté à l’hôpital avec des blessures mineures.

« Il a été transporté à l’hôpital avec des égratignures sur la peau. Il était ivre. À ce stade, nous déterminons s’il y est tombé par hasard ou délibérément », a déclaré Irmina Sulik, agent de police du quartier général de Praga-Polnoc, arrondissement du centre de la capitale polonaise, citée par warszawa.wyborcza.pl.

“Assassin”, “Suicide-toi”, “Dégage” : le calvaire d’une femme handicapée, soupçonnée d’avoir contracté le coronavirus

D’après Metrotime, la vidéo a été largement relayée sur les réseaux sociaux, mais elle ne fait pas du tout rire le propriétaire du zoo. 

« Le zoo de Varsovie prendra toutes les mesures possibles pour traduire l’auteur des faits en justice. Les animaux ont été exposés à un grand danger et leur confort a été dérangé », a expliqué un porte-parole du zoo à la presse polonaise.

En effet, l’ourse, prénommée Sabrina, a été « très stressée » après l’attaque.

L’individu a eu beaucoup de veine qu’au moment de l’accident une seule ourse ait été présente dans l’enclos, « sinon l’homme aurait eu beaucoup moins de chances de survivre à cet événement sans blessure importante », a fait savoir la porte-parole du zoo citée par Radio Zet.

Autre chose, d’après Sputnik, Sabrina est une vieille ourse qui a par le passé était dans un cirque ce qui fait qu’elle est habituée à l’attention des gens.

Cette nouvelle application pour apprendre aux enfants à programmer

À 15 ans, elle transporte son père blessé à vélo sur plus de 1.000 km