“J’ai été vi0lée par 3 managers quand j’étais joueuse”

Le vendredi 1er juillet 2022, la Néerlandaise Vera Pauw, actuelle entraîneuse de l’équipe nationale féminine d’Irlande, a affirmé avoir été vi0lée et agressée s3xuellement par 3 hommes qui travaillaient dans le football aux Pays-Bas lorsqu’elle était joueuse, et a regretté que la fédération n’ait pas traité ses allégations correctement.

Ces révélations ont suscité des excuses de la part de la fédération néerlandaise de football (KNVB), qui a jugé “inacceptable qu’elle ne puisse pas bénéficier d’un environnement de travail sûr”.

Vera Pauw, qui aujourd’hui âgée de 59 ans, est considérée comme l’une des pionnières du football féminin aux Pays-Bas.

« Pendant 35 ans, j’ai gardé ce secret pour le reste du monde, ma famille, mes coéquipiers et mes joueurs », a-t-elle écrit dans une déclaration publiée sur Twitter.

« Même mes proches ne sont pas au courant de ce viol commis par un haut responsable du football lorsque j’étais une jeune joueuse. J’ai ensuite subi 2 autres attaques de la part d’autres hommes. Tous les 3 travaillaient dans l’équipe du football néerlandais à l’époque », a-t-il ajouté.

« Seuls ceux en qui j’ai confiance connaissaient avant aujourd’hui les abus sexuels systématiques, les abus de pouvoir, les brimades, les intimidations, l’isolement auxquels j’ai été confrontée en tant que joueuse et entraîneuse de football dans mon pays », a-t-elle poursuivi.

« Ces dernières années, j’ai essayé de faire en sorte que les autorités néerlandaises du football enquêtent sur cette affaire de manière juste et équitable, mais en vain. Certaines personnes ont préféré ne pas rendre ce vi0l et cette agression s3xuelle publics au lieu de me dire de fournir les informations nécessaires, le soutien dont j’ai besoin pour parler de cette histoire », a-t-il ajouté.

« Je ne peux plus me taire », a déclaré Vera Pauw, qui a annoncé qu’elle avait déposé une plainte auprès de la police aux Pays-Bas.

Similaires