Crédit Photo : Foot Mercato

« J’ai passé une semaine à Madrid, m’entraînant dans le froid, mais selon eux, je n’avais aucun niveau… »

Le milieu de terrain du FC Barcelone Pedro González (Pedri) est au cœur de l’actualité ces derniers temps à cause de ses anciennes performances qui lui ont valu le trophée Kopa le lundi dernier. Une occasion pour le jeune joueur de revenir sur son transfert avorté au Real Madrid qu’il a visiblement du mal à digérer.

En effet, le jeune joueur du FC Barcelone qui a remporté le Golden Boy 2021 est très heureux d’avoir remporté le trophée Kopa, qui récompense le meilleur joueur de l’année âgé de moins de 21 ans : « C’est la récompense d’un travail bien fait tout au long de l’année et c’est incroyable d’être le vainqueur, mais les titres collectifs sont les plus importants. Ce n’est que le début d’une grande carrière et je suis fier de succéder à deux monstres comme Mbappé et De Ligt » a-t-il déclaré.

Ensuite le joueur a évoqué les meilleurs moments de l’année qui s’achève et au cours de laquelle il a explosé en tant que joueur : « Le match contre la Juventus à Turin restera spécial, c’était ma première titularisation en Ligue des champions, et en plus nous avons gagné et l’équipe a fait un grand match. L’autre moment est de jouer aux côtés de Leo Messi, c’est facile de s’amuser. Chaque fois que je jouais avec lui, je le cherchais. On ne se pose pas de questions, on sait qu’il va faire les choses très bien », a-t-il résumé.

Par ailleurs, il s’est aussi prononcé sur son transfert avorté au Real Madrid au moment où il évoluait à Las Palmas : « Sans Las Palmas, je ne serais jamais là à vous parler. J’avais passé une semaine d’essais au Real Madrid, à m’entraîner dans le froid (rires). (Rires.) Mais, selon eux, je n’avais pas le niveau. C’était donc Las Palmas (à 15 ans), un choix naturel de toute façon, car tout enfant des Canaries rêve d’y jouer. C’est l’équipe la plus importante, avec Tenerife. Les deux sont également très performants cette saison en deuxième division, et ce serait bien si l’un d’eux montait pour que je puisse jouer à domicile.

J’y ai beaucoup appris et quand on a 16 ans, quand on arrive dans le monde professionnel, il est important d’être accompagné. Pepe Mel a joué un rôle fondamental dans ce processus. La deuxième division en Espagne est très difficile. C’est un autre type de football : plus fort, plus physique, vous n’avez pas le ballon comme en Liga avec le Barça. Je pense qu’il faut souligner tous les progrès que j’ai faits sur le plan défensif. J’y ai acquis de l’expérience » a-t-il révélé.