Crédit Photo : L'actualité

« J’ai un talent, c’est de réveiller les morts »

A chacun son talent. Et quand on arrive à le découvrir, on ne peut que l’exprimer pour se mettre parfois au service des autres. C’est le cas de Mourad Boudjellal. Engagé auprès de l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi pour le rachat de l’Olympique de Marseille, il s’est éloigné du club phocéen. Malgré cela, l’ancien président du RC Toulon (rugby) reste très attaché à l’OM et défend sa démarche, estimant même que celle-ci a eu un impact positif pour l’écurie phocéenne.

« Depuis que je me suis montré, ils font du super boulot »

« Vous savez, j’ai un talent, c’est de réveiller les morts. J’ai réveillé le Sporting Club de Toulon qui fait un travail admirable, et qui devrait sur le papier monter en National. Pareil pour l’OM », a-t-il lancé dans des propos accordés au journal Le Figaro.

Et de préciser : « Depuis que je me suis montré, ils font du super boulot. Il faut le reconnaître. Ils ont un beau projet, ils ont retrouvé des idées et de l’ambition. Il y a vraiment de bonnes choses et il semble avoir compris certaines choses. Moi, désormais, je me concentre uniquement sur le projet du Hyères 83 Football Club », rapporte football365.

Pour rappel, Mourad Boudjellal est l’actuel propriétaire du club de Hyères, évoluant en National 2.




Plus d'articles
Journée mondiale contre le sida : “Le virus effraie moins la jeunesse”