« J’ai vécu des pressions, j’ai eu une maladie…», l’actrice Khalima Gadji se confie

Interrogée sur les raisons de sa visite en Côte d’Ivoire, l’actrice Khalima Gadji, plus connue sous le nom de Marèmea dit honorer des engagements professionnels. D’après ses dires, elle a signé un contrat avec une structure de production, elle travaille alors sur plusieurs projets qui seront bientôt vus.

Intitulé « Don’t call me fire », il s’agirait d’un documentaire réalisé sur la vie de l’actrice.  « C’est mon documentaire réalisé depuis 2017, et dans ce documentaire je parle de ma vie, de ce que j’ai vécu, surtout de mes pressions, de ma maladie », affirme Khalima Gadji.

La jeune maman souhaite aider par ce film, toutes personnes souffrantes de maladie mentale, afin qu’elles puissent se traiter, s’assumer, se prendre en charge et de briser le tabou en Afrique. “La maladie mentale n’est pas un problème de sorcellerie. C’est une vraie maladie qui peut atteindre tout le monde. Avoir des problèmes mentaux ce n’est pas être fou”, a-t-elle déclaré.

L’autre objectif de ce film d’après Khalima Gadji, c’est de lever une collecte de fonds pour venir en aide à toutes personnes malades mentalement.

Avec  Afrikmag

Plus d'articles
Premier League Chelsea toujours invaincu sous Thomas Tuchel
Tuchel fait péter le champagne après le sacre : les images inédites du vestiaire de Chelsea (vidéo)