Japon : le piratage de mangas peut désormais conduire en prison

Pour s’attaquer au piratage des mangas, les parlementaires japonais ont approuvé une modification législative. Les mesures principales entreront en vigueur en 2021.

Facebook : voici trois bons réflexes pour sécuriser son compte contre les piratages, devenus courants

Les députés ont approuvé le 5 juin 2020 une révision de la loi réprimant le téléchargement illicite afin d’y inclure les mangas, les magazines et les documents universitaires. Les nouvelles dispositions n’entreront en vigueur qu’en décalé, en deux temps : d’abord au 1er octobre 2020 puis au 1er janvier 2021

Le Japon a au fil des années fait évoluer sa législation pour s’adapter aux nouvelles pratiques des internautes, quand elles enfreignent le droit d’auteur.

Togo / Covid-19 : la barre des 500 cas confirmés franchie ce mardi 9 juin

En 2012, le pays a décidé de punir plus sévèrement le piratage sur Internet en s’attaquant spécifiquement aux échanges de films et de musique. Huit ans plus tard, c’est au tour des mangas de faire l’objet de l’attention du législateur.

Plus d'articles
Neymar : “je veux aller au Barça”