Arrivé en terre japonaise dimanche 25 août dernier, le président Faure Gnassingbé prend part depuis ce matin à la 7e conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique qui a lieu à Yokohama.

Lire aussi: « Ceux qui ne veulent pas d’Ariel Sheney sont des “thaïlandais” et non des “chinois” », Kerozen DJ



Le premier, ministre, Shinzo Abe, a ouvert les travaux de la 7e conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique. Dans son allocution, il a parlé de l’expérience du pays du soleil levant en matière de développement.

Sous la subvention de la Banque Mondiale depuis 1960, le Japon a fait de l’auto-assistance son modèle de développement. Un modèle qui a pris racine sur la formation des ressources humaines avec la méthode Kaisen. Des instituts ont été implantés dans plusieurs pays africains.

Lire aussi: Chez le géant Mitsubishi Corporation, le président Faure Gnassingbé plaide pour le Togo

En dehors des discussions sur le développement de l’Afrique, il sera également question de renouer la coopération nippo-africaine.

Tokyo s’intéresse à l’Afrique sur plusieurs plans à savoir la diversification de l’économie et  l’industrialisation, le soutien à la promotion de systèmes de santé résilients et l’appui à la stabilité sociale pour une prospérité partagée. Une belle occasion pour le numéro un des Togolais de présenter les potentialités et atouts que regorge la terre de nos aïeux.

Lire aussi: Côte d’Ivoire : Ariel Sheney indésirable à la veillée artistique de Dj Arafat ce vendredi ?

La conférence sur le développement de l’Afrique prend fin le vendredi 30 août prochain.