in

Japon : Yuriko Koike, l’habile gouverneure de Tokyo dans un monde politique masculin

Réélue dimanche pour un deuxième mandat, la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike agée de 67 ans, est une politicienne de droite aguerrie, dont le sens de la communication et la poigne de fer attirent sur elle les projecteurs dans un monde politique japonais masculin et compassé.

France : Emmanuel Macron nomme Jean Castex Premier ministre

Cette ancienne animatrice vedette de la télévision, régulièrement vue comme la possible première femme Premier ministre du Japon, était revenue ces derniers mois sur le devant de la scène par sa gestion de la pandémie de coronavirus. Ses points de presse réguliers, menés sur un ton calme et mesuré, ponctués de slogans clairs et reconnaissables pour expliquer les gestes barrières et encourager le télétravail lui ont donné une aura nationale inégalée.

Christophe Castaner : ses drôles de SMS avec un acteur connu

 

Pendant ce temps, le Premier ministre conservateur Shinzo Abe se faisait accuser de lenteur et tourner en ridicule pour la distribution à l’échelle nationale de deux masques de taille plutôt réduite par foyer et d’une qualité douteuse. Mme Koike projette une image de polyglotte ouverte sur le monde, atypique dans la politique japonaise. Elle est diplômée de l’université du Caire et parle l’arabe et l’anglais. En 1978, elle avait interviewé le dictateur libyen Mouammar Kadhafi et le chef palestinien Yasser Arafat pour une chaîne de télévision japonaise.

Bernard Tapie avertit Emmanuel Macron : « Les gens ont envie de vous tuer »

 

Ministre de l’Environnement de 2003 à 2006, elle est arrivée à la mairie de Tokyo, en étant assise dans une chaise roulante afin de témoigner de l’angoisse ressentie par les handicapés sur les trottoirs inégaux ou les pentes trop raides, promettant d’utiliser les Jeux paralympiques pour adapter sa ville à la population vieillissante du Japon…

RDC : Félix Tshisekedi rend hommage à Patrice Lumumba en posant un acte fort

 

Serait-elle la première femme Premier ministre du Japon ? Quand on lui pose la question, elle se défend d’avoir de telles ambitions, en lançant un coup d’œil sévère à ses interlocuteurs.

 

Source : AFP



FC Barcelone : Ivan Rakitic, vers un départ précipité

Mercato – PSG : Leonardo a un nouveau terrain de chasse !