“Je dois dire que nous …” : le président Turc Erdogan sur ses échanges avec le président Américain Biden

Ce lundi 14 juin 2021, le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé avoir eu un entretien “très productif et sincère” avec son homologue américain Joe Biden qu’il a rencontré pour la première fois, en marge du sommet de l’Otan à Bruxelles.

“Je dois dire que nous avons eu un entretien très productif et sincère”, a déclaré M. Erdogan lors d’une conférence de presse à Bruxelles, ajoutant qu'”aucun problème dans les relations entre la Turquie et les Etats-Unis n’est insurmontable”.

Plusieurs sujets de désaccord entre Ankara et Washington ont distendu leurs relations : de l’achat par la Turquie du système de défense antiaérienne russe S-400 au soutien américain aux milices kurdes syriennes, en passant par le refus américain d’extrader le prédicateur Fethullah Gülen, accusé d’avoir orchestré le coup d’Etat de 2016 contre M. Erdogan.

En réaction à la livraison en 2019 à la Turquie de la première batterie du système de défense antiaérienne russe S-400, les Etats-Unis avaient exclu Ankara du programme de fabrication de l’avion furtif F-35, faisant valoir que les missiles russes pourraient en percer les secrets technologiques et étaient incompatibles avec les dispositifs de l’Otan.

La Turquie ne cesse depuis de demander à Washington de la réintégrer à ce programme, affirmant que le déploiement des S-400 n’aurait aucun impact sur les systèmes de défense de l’Otan. “Au sujet des S-400, j’ai réitéré notre position au président” américain, a-t-il dit.

Et d’ajouter  : “Nous avons convenu d’activer nos canaux de dialogue d’une manière efficace et régulière digne de deux alliés et partenaires stratégiques et nous avons souligné la nécessité de dynamiser les mécanismes existants de coopération et de consultation régionale”.

Avec lalibre




Plus d'articles
Togo / Assemblée nationale : les principales activités au programme de la 2e session ordinaire de 2020