Après plusieurs échecs douloureux, Tracy pensait ne jamais pouvoir avoir un autre enfant. Son histoire est la preuve qu’il ne faut jamais désespérer.

Lire aussi: Togo : plus de 2.000 armes détruites à Lomé ce week-end



Son geste peut étonner, mais, quand Tracy Caliendo, 43 ans, est tombée enceinte après plusieurs fécondations in vitro infructueuses et une nouvelle fausse couche, elle a aussitôt décroché son téléphone pour appeler une agence de mères porteuses. La conséquence de trop d’espoirs douloureusement éteints.

Lire aussi: Le doyen des artistes sénégalais, El Hadji Samba Diabaré Samb, est décédé

“Ils ne comprenaient vraiment rien quand je leur ai dit que j’étais enceinte, explique Tracy. Nous en avions déjà parlé avec mon mari. J’avais le sentiment que quelque chose n’allait pas et j’étais très angoissée à l’idée d’une autre fausse couche. Alors je me suis dit : « On fonce !» Je désespérais d’avoir un bébé et j’aurais fait n’importe quoi pour que cela se produise.”

Lire aussi: Togo : KPMG recrute (21 Septembre 2019)

Tracy n’a pas été déçue ! Alors qu’elle s’était persuadée de ne pas pouvoir mener sa grossesse à terme, l’Américaine et son mari, Pete, 42 ans, ont pourtant accueilli Harlow en août 2017. Et, quelques mois plus tard, leur mère porteuse donnait naissance à des jumelles.