« Je n’ai pas de leçon à recevoir » : Macron perd son sang-froid au sujet du climat

Le chef de l’État français a accordé une longue interview, le vendredi 4 décembre, au média en ligne Brut. Un entretien au cours duquel, Emmanuel Macron a abordé plusieurs sujets, celui de l’écologie et du climat s’est avéré être une pierre d’achoppement. Il lui a été notamment reproché d’avoir écarté 3 mesures parmi les recommandations formulées à la fin du mois de juin dernier par la Convention citoyenne pour le climat. Le Président a estimé normal d’en évaluer toutes les conséquences et de ne pas adopter ces recommandations telles quelles soient.

« Je n’ai pas de leçon à recevoir. Personne n’a autant fait que nous depuis 3 ans. Moi, je n’ai pas pris des lois pour dans 10 ans. On est en train de fermer toutes les centrales à charbon, on a converti 800.000 véhicules très polluants en électrique ou hybride, et on continue l’investissement. Notre-Dame-des-Landes, Europa City, qui les a arrêtés ?», a-t-il argumenté.

« Je ne veux pas dire que parce que les 150 citoyens ont écrit un truc, c’est la Bible ou le Coran. Moi, je suis vraiment très en colère contre des activistes qui m’ont aidé au début et qui disent maintenant, il faudrait tout prendre. Mais ce n’est pas honnête de sa part, je le dis très sincèrement », a-t-il dit en citant les critiques de Cyril Dion, un garant de la Convention.

Le président a reconnu en outre, un échec « collectif » sur sa promesse de sortir du glyphosate dans les trois ans, mais affirme ne pas avoir changé d’avis. Après ces réponses animées, il n’a pas manqué de s’excuser : « Pardon de m’être énervé ».

Avec Sputnik.

Similaires