“Je ne l’aime pas”, Neymar traîné complètement dans la boue par…

Bientôt de retour sur les terrains, Neymar fait l’actualité cette semaine avec la sortie d’un documentaire retraçant sa vie, « Neymar, le chaos parfait ».

Cette mini-série en 3 épisodes de 50 minutes, diffusée sur la plateforme Netflix, a engendré de nombreux commentaires depuis sa diffusion mardi matin. Daniel Riolo, qui n’a jamais caché son peu d’estime pour le Brésilien, s’est lâché dans l’After Foot ce jeudi.

« Neymar se pose en victime, c’est sa principale caractéristique depuis toujours, a lancé Riolo. Sur le terrain, il est victime parce qu’il est agressé. Il est victime des médias qui disent du mal de lui. Il est victime des autres joueurs qui sont jaloux de lui. Neymar est toujours au centre du monde parce qu’il a été élevé dans cette atmosphère», a-t-il lancé.

Il a poursuivi : « Il est victime du monde qui l’entoure, il ne provoque rien du tout. Il est aussi victime de l’autoritarisme de son père. (…) Comme si lui n’était pas responsable de ce qu’on pensait de lui, et qu’on se trompait forcément dans l’analyse. A tel point qu’il est obligé de faire un doc qui est parfaitement gênant. »

Et d’ajouter : « Je ne pourrai pas continuer, ça ne m’intéresse pas et je trouve ça gênant. Lui, l’entourage, tout ce qu’il y a autour, tout ce qu’il est… En fait, je ne l’aime pas en tant qu’humain, a continué le journaliste de RMC. Je ne le trouve pas du tout sympathique. Je n’aime pas la bande autour, la façon de s’habiller… Et son père est pire que lui. (…) Ce sont des personnages qui ne m’intéressent pas. Humainement, je n’aime pas ces vies-là. Je ne crois pas que ce soient des gens bien. C’est une sorte d’individualisme forcenée, on se barricade dans une espèce de bande, c’est malsain. »

Similaires