Jeannine Mabunda Lioko (photo), 54 ans, est la nouvelle présidente de l’Assemblée nationale congolaise.

Candidate unique après l’invalidation de son concurrent, Henri-Thomas Lokondo, elle a obtenu 375 voix sur les 383 possibles, à l’issue de l’élection qui s’est déroulée ce mercredi 24 avril.



Elle devient ainsi la 4e présidente du bureau définitif de l’Assemblée nationale depuis 2006, année de l’organisation des premières élections démocratiques en RDC.

Lire aussi : [Vidéo] Cette méthode de délivrance de ce pasteur zimbabwéen suscite des réactions

Elle remplace à ce poste Aubin Minaku, président de la précédente législature.

Qui est Jeannine Mabunda Lioko ?

Titulaire d’une licence de Droit de l’Université catholique de Louvain, en Belgique, et d’une licence en Sciences commerciales de l’Institut catholique des hautes études commerciales (ICHEC) de Bruxelles, elle a commencé sa carrière professionnelle en 1988 à la Citibank Congo. Elle y a œuvré durant cinq ans comme gestionnaire de compte, chargée des relations avec les grands comptes et analyste crédit. De 1997 à 2000, elle a été conseillère du gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC).

En 2002, elle passe au Fonds de promotion de l’industrie (FPI), comme administratrice – déléguée générale, où elle restera jusqu’en 2012.

Élue députée nationale en 2011, réélue en 2018,  Jeannine Mabunda Lioko est, depuis juillet dernier, la présidente de la ligue des femmes du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, le parti de Kabila).

Depuis 2014, elle était Représentante personnelle du chef de l’État – l’ancien président Joseph Kabila – en charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants soldats.