in

Jeff Bezos accusé d’hypocrisie par des militants écologistes

Jef Bezos, le patron d'Amazon

“Le changement climatique est la plus grande menace contre notre planète. Je veux travailler aux côtés d’autres à la fois pour développer les moyens connus et explorer de nouveaux moyens de lutte contre l’impact dévastateur du changement climatique sur cette planète que nous partageons tous”, avait laissé lire sur son compte Instagram Jeff Bezos.

Lundi dernier, le fondateur d’Amazon a annoncé vouloir investir 10 milliards de dollars dans des travaux scientifiques, et pour aider des ONG.

Le ‘BBC Studios’ annonce un documentaire sur Greta Thunberg

Toutefois, cette offre n’a pas eu un écho favorable auprès des défenseurs du climat qui accusent le milliardaire d’hypocrisie.

Elizabeth Jardim, militante Greenpeace a déclaré à Business Insider que, le Fonds Bezos était le bienvenue face à la « menace sérieuse du changement climatique » mais qu’il était “hypocrite d’annoncer que le changement climatique est la plus grande menace pour notre planète tout en stimulant l’industrie des combustibles fossiles en fournissant des technologies informatiques avancées à l’industrie pétrolière et gazière afin qu’elle puisse forer toujours plus de pétrole”.

Dans la foulée, des acheteurs ont souligné le déphasage entre les activités d’Amazon et la promesse de Bezos.

Les chutes du Lac Victoria sont à sec

Selon un expert, les émissions d’Amazon seraient comparables aux émissions de gaz à effet de serre d’un petit pays économiquement développé.

“Jeff Bezos va-t-il nous montrer un vrai sens du leadership ou va-t-il continuer à être complice de l’accélération de la crise climatique, tout en essayant soi-disant d’aider ?” s’interroge Elizabeth Jardim. Et elle n’est pas la seule d’ailleurs à critiquer le milliardaire.

Opportunités commerciales impliquant Bitcoin

Cryptomonnaie : la start-up nigériane Bitfxt décroche 15 millions de dollars pour son développement

Un Indien a battu le record d’Usain Bolt