Jerry Rawlings, ATT, Edem Kodjo … : ces anciens dirigeants africains décédés en 2020 (photos)

L’année 2020 qui tire à sa fin a enregistré le décès de plusieurs anciens dirigeants africains. La pandémie liée au Coronavirus a aggravé la situation. Certains de ces anciens présidents ou chefs du Gouvernement en sont décédés des suites des complications liées au virus.

Pierre Buyoya (Burundi)

Pierre Buyoya

Pierre Buyoya est mort à Paris des suites de la Covid-19 à l’âge de 71 ans. Buyoya a été crédité d’avoir contribué à faire avancer la démocratie dans ce petit pays africain, mais a été accusé d’être impliqué dans l’assassinat de son successeur.

Pierre Nkurunziza (Burundi)

Burundi la retraite dorée qui attend Pierre Nkurunziza après le pouvoir la présidence de la république

Pierre Nkurunziza est mort juste après les élections présidentielles. Il serait décédé de problèmes respiratoires, même si certains affirment qu’il est mort de la Covid-19.

Edem Kodjo (Togo)

L’ancien diplomate est décédé à l’âge de 82 ans à Paris, la capitale française, le 11 avril dernier. Kodjo a été Premier ministre à deux reprises, la première fois de 1994 à 1996 et la seconde de 2005 à 2006, sous l’ancien président Gnassingbe Eyadema.

Yawovi Agboyibo (Togo)

Togo Deuil Me Yawovi Agboyibor est décédéLe droit-de-l’hommiste togolais est décédé le 30 mai dernier à Paris à l’âge de 77 ans. Le fondateur du Comité d’action pour le renouveau (CAR) a dirigé le Gouvernement togolais entre septembre 2006 et décembre 2007.

Daniel Arap Moi (Kenya)

Moi, ancien instituteur, a été président du Kenya pendant 24 ans, devenant ainsi le plus vieux président du pays. Il est décédé des suites d’une longue maladie.

Emmanuel Issoze Ngondet (Gabon)

En juin, le président gabonais Ali Bongo a annoncé la mort de l’ancien Premier ministre Emmanuel Issoze-Ngondet. Il a été Premier ministre entre 2016 et 2019 jusqu’à ce qu’il soit remplacé par Julien Nkoghe Bekale.

Amadou Gon Coulibaly (Côte d’Ivoire)

Amadou Gon Coulibaly est mort à l’âge de 61 ans à Abidjan, la capitale du pays. Le défunt était rentré chez lui une semaine plus tôt seulement après une absence de deux mois pendant laquelle il recevait un traitement médical en France.

Benjamin Mkapa (Tanzanie)

Il est décédé à l’âge de 81 ans dans un hôpital de Dar es Salaam. Né le 12 novembre 1938, Mkapa a dirigé la Tanzanie de 1995 à 2005 avant de passer le relais à Jakaya Mrisho Kikwete. Il a été le troisième président de cette nation d’Afrique de l’Est et a dirigé plusieurs efforts régionaux de médiation de paix.

Jerry John Rawlings (Ghana)

3e mandat d’Alpha Condé JJ Rawlings interpelle le président guinéen

L’ancien président ghanéen est mort à l’âge de 73 ans. Il avait servi environ un tiers des années qui ont suivi l’indépendance du Ghana. Il a exercé deux mandats de dirigeant militaire et deux mandats de président démocratiquement élu.

Amadou Toumani Toure (Mali)

Il est décédé à l’âge de 72 ans dans un hôpital en Turquie. Il se remettait d’une opération cardiaque qu’il avait subie à Bamako avant que son état ne se détériore, ce qui a entraîné son évacuation vers la Turquie, selon son médecin. Touré a été président du Mali de 2002 à 2012 avant d’être renversé par un coup d’État militaire. Son successeur, Ibrahim Boubacar Keita, a également été renversé cette année par une mutinerie par suite de vastes manifestations antigouvernementales.

Mamadou Tandja (Niger)

L’ancien président du Niger est également décédé fin novembre à l’âge de 82 ans. Il avait remporté deux élections après le retour du pays à un régime civil en 1999. Il a été renversé dix ans plus tard à la suite d’une modification de la constitution qui lui permettait de rester au pouvoir.

Plus d'articles
Semaine mondiale de l’entrepreneuriat au Togo : votre occasion pour networker !