in

Jessica Campbell : l’actrice américaine est décédée

Le nombre de décès dans le milieu du cinéma ne cesse de croître. On pensait avoir fait une trêve avec les mauvaises nouvelle mais il semblerait que non.

Plusieurs médias américains, dont les très sérieux Hollywood Reporter et Deadline, rapportent ce mercredi la mort de l’actrice Jessica Campbell à l’âge de 38 ans. C’est sa cousine Sarah Wessling qui a annoncé la nouvelle.

Le décès de la comédienne remonte au 29 décembre dernier, les causes n’étant pas encore connues. Elle est morte à Portland, dans l’Oregon, où elle résidait. Sa famille a fait savoir que son corps avait été incinéré et qu’ils allaient organiser un hommage dans les prochaines semaines.

Née le 30 octobre 1982 à Tulsa, dans l’Oklahoma, Jessica Campbell est apparue pour la première fois à l’écran à l’âge de 10 ans dans un téléfilm intitulé Le droit d’aimer avec Sarah Jessica Parker. En 1999, elle fait partie du casting de L’arriviste (Election en VO), une comédie lycéenne d’Alexander Payne dans laquelle elle donnait la réplique à Reese Witherspoon et Matthew Broderick. Elle incarnait le personnage de Tammy Meltzer, la soeur du personnage incarné par Chris Klein dans cette grinçante comédie, devenue culte aux Etats-Unis. Elle participe ensuite à la série Freaks and geeks, initiée par Judd Apatow, aux côtés de James Franco, Seth Rogen ou Jason Segel.



Jessica Campbell avait quitté le milieu du cinéma

Après avoir joué dans le film indépendant The Safety Of Objects en 2001, avec Glenn Close, et dans quelques productions mineures, Jessica Campbell s’était retirée du cinéma. Depuis plusieurs années, elle exerçait en tant que naturopathe.

Un message publié par sa cousine sur le site GoFundMe afin de récolter des fonds pour le fils de l’actrice, âgé de 10 ans, nous renseigne sur sa vie après le grand écran : “Une aventurière dans le sens le plus pur du mot, Jessica avait engrangé un grand nombre d’expériences dans sa trop courte existence. Parcourir le monde, jouer, devenir médecin, être la mère de l’enfant le plus cool du monde… Sa passion pour la vie et les gens était extraordinaire. En plus de l’énergie impressionnante qu’elle donnait à sa propre vie, Jessica avait, à de multiples occasions, tout laissé tomber pour voyager à travers le pays et venir en aide à ceux qu’elle aimait. Elle était drôle, elle était bruyante, elle était fidèle et pleine d’empathie. Quoiqu’elle fasse, elle restait toujours Jessica.”

Avec Programme.TV




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mercato – PSG : Messi, Ramos… la grosse mise au point de Pochettino !

Donald Trump : sa Ferrari et sa Rolls-Royce bientôt vendues aux enchères