Crédit photo : Ouest France

JO Tokyo 2020 : un entraîneur secoue brutalement et gifle sa judoka ; du nouveau dans l’affaire

La fédération internationale de judo vient d’infliger à Claudiu Pusa, le coach de la judokate allemande Martyna Trajdos, un « sérieux avertissement officiel », à cause du « mauvais comportement qu’il a montré pendant la compétition », selon les informations relayées Le Parisien.

Ainsi, l’encadreur réfléchira désormais à deux fois avant de motiver sa protégée en lui infligeant deux baffes au visage après l’avoir secoué dans tous les sens. Une scène totalement cocasse, qui avait autant fait rire, qu’interloquer sur la violence de l’entraîneur envers son athlète.

Cette dernière avait répondu à la polémique sur les réseaux sociaux : « J’aurais aimé pouvoir faire les gros titres pour d’autres raisons aujourd’hui. Comme je l’ai déjà dit, c’est le rituel que j’ai choisi avant la compétition ! »

« Pas une bonne image pour la discipline »

Des actions incompréhensibles effectuées sous la demande de la judokate. « J’ai besoin de ça avant mes combats pour être réveillée. Ne vous inquiétez pas les gars », a expliqué Martyna Trajdos, avant de défendre son entraîneur Pusa : « C’est ce que j’ai demandé à mon entraîneur, s’il vous plaît, ne le blâmez pas. »

Une explication qui n’a visiblement pas convaincu la fédération internationale. « Le judo est un sport éducatif et en tant que tel, il ne peut tolérer un comportement comme celui-là. Cela va à l’encontre du code moral de la discipline », détaille l’IJF dans un post Twitter.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
“J’ai été invitée par The Voice et non par Foganne”: Sessimè répond à ses détracteurs