Journée internationale de la Jeunesse : un concours innovant est ouvert à l’endroit des jeunes Togolais

Journée internationale de la Jeunesse un concours innovant est ouvert pour les jeunes Togolais
Vue partielle des participants

Les jeunes ont besoin d’espaces sécurisés où ils peuvent se réunir, s’engager dans des activités liées à leurs besoins et à leurs intérêts, participer aux processus de prise de décision et s’exprimer librement. Les espaces civiques leur permettent de s’engager dans des questions de gouvernance; les espaces publics leur offrent la possibilité de participer à des sports et à d’autres activités de loisirs dans la communauté; les espaces numériques les aident à interagir avec le monde; et des espaces mieux agencés peuvent aider à répondre aux besoins de nombreux jeunes, en particulier ceux qui sont vulnérables à la marginalisation ou à la violence.

« Des espaces sécurisés pour les jeunes », tel est le thème retenu cette année par les Nations-Unies  pour commémorer la Journée internationale de la Jeunesse (JIJ) célébrée chaque 12 août. Ce thème a fait l’objet d’échanges et de débats entre madame Victoire Tomegah-Dogbe, ministre en charge de la Jeunesse et près de 500 jeunes ayant participé à cette conférence.

Saturnin Epie, représentant résident de l’UNFPA au Togo
Saturnin Epie, représentant résident de l’UNFPA au Togo

Selon monsieur Saturnin Epie, représentant résident de l’UNFPA au Togo, il existe divers espaces sécurisé. « L’espace public sécurisé est un espace qui réunira en son sein, un certain nombre de jeunes pour qu’ils puissent discuter des questions entre autres ludiques et sportives. L’espace sécurisé numérique quant à lui est ce qu’on appelle les ‘e-centers’. C’est un espace qui dispose des postes ordinateurs qui aident les jeunes dans la réalisation de leurs projets et être en interaction avec les autres jeunes des pays du monde. Le dernier espace est celui des soins intégrés aux jeunes pour que les jeunes qui y viennent puissent avoir accès à l’information qui leur permettra de mieux s’occuper de leur santé», a-t-il expliqué.

C’est également une occasion pour les jeunes, de participer à la première édition du concours dénommé « Prix J’NOV pour les ODD », un concours initié par le PNUD en collaboration avec ledit ministère et le Conseil national de la Jeunesse. C’est un concours ouvert aux jeunes ayants des idées novatrices sans aucune discrimination que ce soit.

Damien Mama, Coordonnateur Résident des Nations Unies au Togo
Damien Mama, Coordonnateur Résident des Nations Unies au Togo

« Ce projet vise à susciter l’audace, la créativité, la vitalité et de l’imagination au niveau des jeunes pour qu’ils génèrent des solutions afin de répondre aux défis du développement durable », explique Damien Mama, Coordonnateur Résident des Nations Unies au Togo.

Au cours de cette soirée, la ministre a fait d’une pierre deux coups. Ceci dit, il a été procédé à l’inauguration de la salle de conférence du centre des jeunes d’Avédzi. D’un coup total estimé à hauteur de 63 millions de FCFA et bâtit sur les fonds propres de l’Etat togolais, ce centre, dédié aux jeunes peut abriter près de 500 places.

Victoire Tomegah-Dogbe, ministre en charge e la Jeunesse
Victoire Tomegah-Dogbe, ministre en charge e la Jeunesse

« Nous avons commencé les installations des ateliers de formations et de couture de ce centre qui existe depuis 2009. Nous reconnaissons le rôle primordial que jouent les jeunes et un espace sécurisé s’avère non un luxe, mais une nécessité. Les jeunes ont besoin d’un espace à eux afin d’organiser des activités socio-éducatives qui leur permettent d’échanger entre aux et de libérer leur plein potentiel », a confié madame Victoire Tomegah-Dogbe, ministre en charge de la Jeunesse.

Rappelons que ceci n’est pas la première du genre au Togo. Le Gouvernement togolais, soucieux de l’éclosion social des jeunes, a implanté des espaces sécurisés qui sont mis à la disposition des jeunes depuis quelques années. C’est le cas des maisons et centres de jeunes implantés dans plusieurs localités du pays notamment Lomé, Atakpamé, Kara, Sokodé, Dapaong, Mango, Tandjouaré, Gando, Soudou, etc.

Les bénéficiaires n’ont pas cessé d’exprimer leur gratitude au Gouvernement togolais au travers de la ministre.

Chanttre Moutité
Chanttre Moutité lors de sa prestation au cours de la soirée

Ces maisons et centres de jeunes sont des structures multifonctionnelles qui ont pour vocation d’œuvrer pour le plein épanouissement et l’insertion socio-économique des jeunes en leur offrant la possibilité de développer leur génie, leur talent et leur esprit d’entreprise dans les domaines économique, socioculturel, artistique et sportif et de se détendre grâce à des loisirs sains.

Notons qu’il sera procédé prochainement à la pause de la première pierre pour la construction d’une salle de conférence au centre des jeunes d’Adéticopé.

« Chers jeunes, vous avez du talent, oser », a conclu madame Victoire Tomegah-Dogbe.

Similaires