>

Kanye West : la mère de la fille de George Floyd poursuit en justice le rappeur pour…

Partager l'article sur :

La mère de la fille de George Floyd poursuit en justice Kanye West pour 250 millions de dollars à la suite de ses commentaires controversés sur sa mort aux mains d’un policier du Minnesota.

Le célèbre rappeur a affirmé que Floyd, qui a été assassiné par Derek Chauvin, un policier de Minneapolis, en mai 2020, est mort après avoir pris du fentanyl et que le genou du policier “n’était même pas sur son cou comme ça”.

Le rappeur a fait ces affirmations lors d’une apparition sur le podcast Drink Champs le samedi dernier et a fait ses commentaires en parlant du documentaire de Candace Owens, The Greatest Lie Ever Sold : George Floyd and the Rise of BLM.

Suite à ces commentaires, l’avocat des droits civiques Lee Merritt, qui représentait la famille de Floyd, a suggéré sur Twitter que la famille pourrait intenter une action en justice contre Kanye West.

Maintenant, la famille de Floyd a publié une lettre de cessation et de désistement au rappeur pour les commentaires qu’il a fait sur le podcast Drunk Champs, qui a depuis été retiré.

Dans le procès intenté par Roxie Washington, la mère de Gianna Floyd, les avocats ont déclaré que Kanye West avait fait “de fausses déclarations sur la mort de George Floyd afin de promouvoir ses marques, et d’augmenter la valeur marketing et les revenus pour lui-même, ses partenaires commerciaux et ses associés”.

Les avocats ont également déclaré que la star avait utilisé des “faussetés malveillantes” sur Floyd afin de profiter de sa mort et du traumatisme de la famille Floyd.

« Les intérêts de l’enfant sont prioritaires », a déclaré l’avocat Nuru Witherspoon, associé du Witherspoon Law Group. « La fille de George Floyd est traumatisée par les commentaires de Kanye West et il crée un environnement dangereux et malsain pour elle ».

« Les commentaires de Kanye sont une tentative répugnante de rabaisser la vie de George Floyd et de tirer profit de sa mort inhumaine », a ajouté l’avocat Pat D Dixon III.