“Kassiry me battait… c’est un hasbeen” : Tina Glamour fait de troublantes révélations

Invité récemment sur le plateau de l’émission Peopl’Emik de La 3, l’ex compagnon de Tina Glamour Keké kassiry, a fait de nombreux reproches à cette dernière et l’accusant de l’avoir empêché de bien éduquer sa fille. 

Ensuite, il a déclaré qu’elle était partie après qu’il lui a remis plus de 2. 000.000 pour les obsèques de son père. Ces propos ont suscité l’ire de Tina Glamour qui a réagi dans des propos retranscrits par Serge Pacôme Didi sur le site Média Prime Mag.

“J’ai fait 13 ans avec Keké kassiry. Tout ce que je retiens de positif de cette relation, c’est notre fille Carla. Sinon, c’était des humiliations à n’en point finir de la part de lui et sa famille. Il vivait avec toute sa famille. Kassiry me battait. Cela a eu des répercussions négatives sur ma carrière musicale. Quand je le rencontrais, financièrement ce n’était plus ça chez lui. C’est plutôt moi qui avais un compte bloqué depuis l’âge de 19 ans dans une banque de la place. Alors, je suis tombée des nues de l’entendre dire à l’émission Peopl’Emik qu’il m’a donné 2.800.000 pour l’enterrement de mon père. Même 100 francs, je n’ai pas reçu de lui quand je me rendais à Issia……. Cela ne m’étonne pas venant de lui. Car il a toujours été mythomane”, a déclaré la mère de DJ Arafat avant de continuer :

“Il vivait avec toute sa famille. Je ne les respecte pas……. Alors, qu’il ne dépasse pas les bornes quand il se retrouve sur des plateaux de télévision. Quand il me sollicite pour des transferts d’orange money, je réagis positivement à cause de ma fille. Surtout qu’il a vendu tous ses biens. Quand je vivais avec lui, ses parents disaient que c’était à cause de moi qu’il ne chantait plus. Mais depuis que je l’ai quitté, sa carrière musicale n’a pas avancé d’un seul iota. Il est maintenant un hasbeen. Alors qu’il se concentre à relancer sa carrière”.

“Les 2.800.000 qu’il prétend m’avoir remis pour les obsèques de mon père, c’est un gros mensonge. Je suis désormais une personne sage. Je vis tranquille dans mon coin. Personne ne m’appelle pour s’imprégner de mes nouvelles. On ne salit pas une personne qui a perdu un être cher. Car nous sommes des prunelles aux yeux du Seigneur”, a-t-elle conclu.
Des propos qui se trouvent être accablants pour le promoteur du “Gnaman-Gnaman” .

Source  : abidjanshow

Plus d'articles
La Tanzanie dépêche un avion à Madagascar pour chercher le « Covid Organics »