Kendji Girac : ce rêve sur lequel il a fait une croix pour ne pas froisser ses fans

Dans tout ce qu’il fait, Kendji Girac prend en compte le paramètre « fans ». Ils ont de l’importance pour lui et pour éviter toute brouille ou polémique avec ses admirateurs, il prend ses dispositions.

“Je suis un mec simple, mon public l’est aussi”, lance-t-il dans le magazine Paris Match, sorti ce jeudi 10 juin. Ses principes sont aussi simples : sa compagne et son enfant restent dans l’ombre et malgré son grand succès, pas besoin de signes ostentatoires de richesse.

Déjà en 2016, le chanteur confiait ne pas aimer montrer ce qu’il a aujourd’hui. “Je pense aux gens qui se lèvent tous les matins et qui gagnent 1 200 ou 1 300 euros par mois”, avait-il expliqué dans l’émission Sept à Huit.

Pour lui, faire un étalage de sa réussite financière serait indécent. “Les vêtements non griffés sont réservés aux projecteurs, les montres imposantes et l’attirail Gucci aux intimes”, écrit Paris Match cette semaine.

Cela ne veut pas dire qu’il ne s’autorise pas des accessoires chers ; il ne souhaite juste pas les exposer. A cause même de son côté tape-à-l’œil, il a laissé tomber un vieux rêve : une voiture de luxe.

 “Je ne veux pas afficher ce que je gagne. Je rêve d’une Ferrari depuis l’enfance, mais je ne l’achèterai pas”, explique Kendji Girac au magazine.

Avec Msn

Plus d'articles
Insolite : il conçoit un «vaccin» en une demi-journée et le vend sans aucun test