Kim Jong-un en larmes lors d’un discours : cette vidéo surréaliste

Le samedi 10 octobre, Kim Jong-un était en larmes lors d’un discours : sur cette vidéo surréaliste, il s’est exprimé à l’occasion d’un défilé militaire organisé sur la place Kim-Il-sung pour marquer le 75e anniversaire du parti des travailleurs au pouvoir.

Lors de ce discours, le dirigeant de la Corée du Nord a évoqué ses échecs pour gérer la pandémie de la Covid-19. « Notre peuple a placé la confiance, aussi haut que le ciel et aussi profond que la mer, en moi, mais je n’ai pas toujours été à la hauteur. Je suis vraiment désolé pour cela », a-t-il déclaré, d’après une traduction du Korea Times, en pleurs. Et d’ajouter, toujours aussi ému : « Bien que je me sois confié la responsabilité importante de diriger ce pays en défendant la cause des grands camarades Kim Il-sung et Kim Jong-il grâce à la confiance de tout le peuple, mes efforts et ma sincérité n’ont pas été suffisants pour débarrasser notre peuple des difficultés de la vie ».

Sur une vidéo partagée par The Sun, on le voit en effet retirer ses lunettes pour essuyer ses larmes.

Pour certains experts, le fils de Ko Yong-hui s’est servi de ce discours pour sympathiser avec le peuple nord-coréen. Aussi, tous les spécialistes soulignent que ces déclarations révèlent une pression grandissante exercée sur le régime nord-coréen. En effet, le leader qui a connu de gros problèmes de santé cet été, a évoqué 3 difficultés qui affectent son peuple, à savoir : la crise pandémique du coronavirus, des sanctions internationales et des catastrophes naturelles.

Interrogé par Korea Times, Hong Min, le directeur de la division Corée du Nord à l’Institut coréen pour l’unification nationale, a précisé qu’il était “important de voir pourquoi il est venu pleurer à une telle occasion”, avant de développer son propos :

« Sous son message, on peut sentir que Kim ressent beaucoup de pression sur ses dirigeants, qu’il a vraiment du mal à gouverner et qu’il se sent poussé par les craintes que son peuple puisse être bouleversé ou influencé par ce genre de difficultés. C’est pourquoi il a mis beaucoup l’accent sur le peuple dans ce discours ».

Selon Gala, Kim Chong-in, le principal chef de l’opposition en Corée du Sud, de son côté, n’a pas mâché ses mots, en réaction à la prise de parole de Kim Jong-un. « C’était épouvantable de le voir verser des larmes de crocodile après avoir abattu notre citoyen », a-t-il lâché, rapporte le Daily Mail, en référence à la fusillade d’un responsable des pêches sud-coréen par les troupes nord-coréennes en septembre dernier.

Plus d'articles
Premier League : l’énorme coup de gueule de Pep Guardiola