Kim Kardashian : les raisons de sa collaboration avec Donald Trump malgré les critiques

Kim Kardashian savait qu’elle prenait des risques pour son image quand elle a décidé de demander l’aide de Donald Trump pour obtenir la libération d’Alice Marie Johnson, une sexagénaire emprisonnée pour des faits non-violents liés à une affaire de drogue, en 2018. 

Mais ça n’a pas empêché la star de la téléréalité de s’impliquer et de s’afficher aux côtés du président américain controversé. Dans une interview pour My Next Guest Needs No Introduction, elle explique qu’elle n’avait pas d’autres choix pour arriver à ses fins.

« Croyez-moi, tout le monde m’a appelée pour me dire : “N’entre surtout pas dans cette Maison Blanche ou ta réputation est finie”. Mais j’ai répondu “Je dois y mettre les pieds ou la vie de ces personnes n’a aucune chance” », a-t-elle confié au présentateur David Letterman.

L’entretien a été enregistré avant le début de la pandémie aux Etats-Unis et avant que son mari Kanye West n’annonce sa candidature aux présidentielles. Kim Kardashian s’est donc gardée d’émettre la moindre critique à l’égard de l’administration actuelle. Elle s’est contentée d’affirmer que Donald Trump a fait beaucoup pour « la réforme carcérale ».

Par ce biais, l’influenceuse a déjà obtenu la libération de cinq personnes. Elle dit également vouloir continuer à travailler avec le président, et avec son successeur éventuel.

Plus d'articles
Togo : une pluie annoncée dans plusieurs villes ce dimanche