Koh-Lanta : “Un jour, il y aura un accident”

Récemment victime de menaces de mort, Laurent de “Koh-Lanta” a affirmé ne pas se sentir soutenu dans la production de l’émission, ce lundi 09 novembre dans “touche pas à mon poste”. “Je ne me suis pas senti super soutenu”, a-t-il déclaré.

“Depuis la mort d’un candidat, les tests physiques sont très bien encadrés, on a passé des scanners du cœur, etc. On se sent vraiment en sécurité, et c’est top”, a commencé l’aventurier. “Mais on a attendu pour ça qu’il y ait un accident. J’aimerais bien qu’on n’attende pas qu’il y ait un suicide ou que quelque chose comme cela se passe pour qu’on agisse, psychologiquement parlant”.

“J’ai 50 ans, je me sens fort, je pense avoir du recul et de la distance par rapport à ça, mais je peux vous dire que, pendant deux ou trois jours, ça tanguait fort”, a-t-il poursuivi. “Je ne pensais pas qu’il y avait une telle haine”.

Laurent estime que l’encadrement psychologique n’est pas suffisant. “Un jour, il y aura un accident. J’espère qu’ils n’attendront pas [ça] pour faire des tests un peu plus poussés”, a tranché le professeur d’histoire-géo, avant d’ajouter qu’une “formation aux réseaux sociaux plus longue que trente minutes” serait également nécessaire.

Plus d'articles
Quand Dj Arafat demandait à MHD et Sidiki Diabaté de faire « quelque chose » pour les chanteurs de la nouvelle génération