Kolo Touré : « J’aurais aimé ne jamais les rencontrer, c’était horrible…», les troublantes confidences de la domestique du footballeur refont surface

Alice Sawyer ne fait pas dans les détails. Dans un entretien accordé au Dailymail.co.uk, cette employée de maison de Kolo Touré a fait de bouleversantes révélations sur l’international Ivoirien et sa femme.

Alice Sawyer aurait souffert dans le manoir du couple Touré à Cheshire (Angleterre). Selon la femme de 30 ans, elle était traitée comme une esclave. Pire, elle travaillait jusqu’à 16 heures par jour.

« Elle avait si peur de la femme du joueur, qui la faisait effectuer des tâches avilissantes telles qu’attacher ses lacets. Elle percevait un salaire de 433 euros par semaine pour une durée de travail de 12 heures par jour (8 heures du matin à 20 heures) », rapporte Dailymail.co.uk.

Selon la même source, Alice Sawyer a même vu son passeport confisqué, après avoir tenté de quitter le manoir le week-end. 

« Kolo Touré voyait comment sa femme me traitait, mais n’a jamais tenté de changer les choses, ou même de parler avec elle », a indiqué Alice Sawyer, dans des propos rapportés par The Sun. 

Soucieuse des conditions de travail d’Alice, sa famille alerte la police qui fera une descente chez le footballeur. C’est la fin du calvaire pour la femme de 30 ans. 

« J’aurais aimé ne jamais les rencontrer, c’était horrible, j’ai rarement un jour de congé et je travaille habituellement le week-end, c’était non-stop. J’étais sur pied tout le temps.

« Tout ce que j’entendais, c’était des cris de la part de madame Touré. Elle était tout le temps en colère après moi », a ajouté Mme Sawyer.

Similaires